Saint-Esprit

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) De esprit et saint. (Vers 980) Sant Spiritum (latinisme). (Vers 1140) Sainz Esperiz (cas sujet).

Nom propre 1 [modifier]

Invariable
Saint-Esprit
\sɛ̃.t‿ɛs.pʁi\

Saint-Esprit \sɛ̃.t‿ɛs.pʁi\ au singulier uniquement (singulare tantum)

  1. (Christianisme) Nom que l’on donne à la troisième personne de la Trinité.
    • Après la défaite de Kœniggraetz […], François-Joseph reçut du Saint-Esprit l’ordre d’appeler au pouvoir […] un ministre saxon. L’inspiration céleste est ici manifeste, parce que le choix de l’Empereur ne saurait évidemment s’expliquer par aucune raison humaine. — (Ernest Denis, La Question d’Autriche ; Les Slovaques, Delagrave, Paris, 1917, in-6, p. 197)
    • Le blasphème, c'est-à-dire la profanation du nom de Dieu, de Jésus-Christ ou du Saint-Esprit, est également punissable. S'il a lieu en présence d'un juge de paix, d'un alzlerman, du muyor ou d'un recorder, chacun de ces fonctionnaires peut, séance tenante, infliger au délinquant une amende et dix jours d'emprisonnement; […]. — (Église à Lyon, Archevêché de Lyon, 1882, p. 101)
  2. (Géographie) Cap de la Terre de Feu marquant la frontière entre l’Argentine et le Chili.
Note[modifier]
  • Plusieurs vaisseaux de la Marine royale française ont porté ce nom : le Royale-Thérèse (1670, 70–76 canons, rebaptisé Saint-Esprit en 1671) ; le Saint-Esprit, 90-94 canons, lancé en 1690 (rebaptisé Le Monarque la même année) ; 74–76 canons, lancé en 1691 ; 74 canons, lancé en 1726 ; en service de 1765 à 1795.

Variantes orthographiques[modifier]

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Nom propre 2[modifier]

Nom propre
Saint-Esprit
\sɛ̃.t‿ɛs.pʁi\

Saint-Esprit \sɛ̃.t‿ɛs.pʁi\ féminin

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département de la Martinique.
  2. Ancienne commune française, devenue en 1857 un quartier de Bayonne dans les Pyrénées-Atlantiques.
  3. Municipalité de Nouvelle-Écosse.
  4. Municipalité québécoise, dans la région de Lanaudière.

Gentilés et adjectifs correspondants[modifier]

(Québec) :

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]