Saloniquiste

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : saloniquiste

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De Salonique et le suffixe -iste.

Notes[modifier le wikicode]

Le suffixe -iste sert parfois en français à former des gentilés : Briviste, Nordiste, Tulliste.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
Saloniquiste Saloniquistes
\sa.lɔ.ni.kist\

Saloniquiste \sa.lɔ.ni.kist\ masculin et féminin identiques

  1. (Géographie) Habitant ou habitante de la ville de Salonique, dans le Nord de la Grèce.
    • Ce sont des Saloniquistes qui apportent toutes les pelleteries à Baruth pour Damas où ils se rendent avec les marchandises invendues pour prendre en troc des étoffes de cette ville, de Bagdad, de Perse et des Indes. — (Maurice H. Chéhab & ‎ʻĀdil Ismāʻīl, Documents diplomatiques et consulaires relatifs à l’histoire du Liban et des pays du Proche-Orient du XVIIe siècle à nos jours, vol.1, n°4, Éditions des œuvres politiques et historiques, 1976, p.394)

Notes[modifier le wikicode]

Cette dénomination est celle du Petit Larousse illustré 1905, par Claude Augé (réédition en fac-similé vers 2004 ISBN 2-03-530849-6) qui mentionne : « SALONIQUE, v. de la Turquie d’Europe, au fond du golfe de Salonique formé par la mer Égée, l’anc. Thessalonique ; 105.000 h. (Saloniquistes). Beau port sur l’Archipel. Commerce très actif. ». — Saloniquiste est le seul gentilé mentionné dans ce document.
C’est possiblement ce dictionnaire qui est évoqué dans le commentaires suivant :
  • Je ne sais quel géographe ou explorateur est parvenu jusqu’à ces régions inconnues de l’Orient et, après de savantes enquêtes, a découvert que nous sommes des Saloniquistes, mais si j’avais cherché dans mon imagination un nom fantaisiste à donner aux Saloniciens, je n’en aurais certainement pas pu concevoir de plus grotesque, et si quelque étranger, s’autorisant de son dictionnaire, s’avisait de le prononcer ici, on lui rirait au nez. — (Les Annales politiques et littéraires : revue populaire paraissant le dimanche, numéro 2108 du 18 novembre 1923 : gallica.bnf.fr, lettre d’un abonné de Salonique publiée sous l’intertitre « Baptêmes Fantaisistes » à la page 556 : gallica.bnf.fr)

Synonymes[modifier le wikicode]

Gentilés formés sur Salonique :

Gentilés formés sur Thessalonique :

Notes[modifier le wikicode]

Ce mot est un gentilé : il désigne les habitants d’un lieu, les personnes qui en sont originaires ou qui le représentent (par exemple, les membres d’une équipe sportive).

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Lyon) : écouter « Saloniquiste »

Références[modifier le wikicode]