Secondaire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : secondaire

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(milieu XVIIIe siècle) Christian Keferstein (1840) attribue le terme à Luigi Ferdinando Marsigli en (1711), seulement nous n’en avons la certitude écrite qu’en (1740) dans les écrits de l’abbé Lazaro Moro mais en tant qu’adjectif. La qualification d’ère géologique vient avec Giovanni Arduino dans des écrits datés d’environ (1770) mais sûrement rédigés plus d’une dizaine d’années auparavant. Le terme prend alors son sens actuel. La nominalisation du mot est venue avec l’usage durant le reste du siècle lorsque ces chercheurs italiens furent traduits en français. (voir secondaire pour l’étymologie du terme général)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Secondaire Secondaires
\sə.ɡɔ̃.dɛʁ\

Secondaire \sə.ɡɔ̃.dɛʁ\ masculin

  1. Ère géologique qui s’étend de -251 à -65,5 millions d’années, entre le Paléozoïque (ère primaire) et le Cénozoïque (ère tertiaire).
    • Superposition et succession chronologique des couches fossilifères
      Quaternaire :
      […]
      Tertiaire :
      […]
      Secondaire :
      Crétacé supérieur. Craie blanche.
      […] — (Camille Flammarion, Le Monde avant la création de l’homme, Cambridge University Press, Cambridge, 2014 (ré-édition de 1886))
    • Il n’est que temps de rendre pleinement hommage à Giovanni Arduino et de le placer définitivement parmi les pionniers majeurs de la géologie moderne. C’est notamment de lui que nous avons hérité de la subdivision du bâti terrestre et des temps géologiques en Primaire, Secondaire, Tertiaire et Quaternaire. — (François Ellenberger, Giovanni Arduino (1714-1795) : le génial vénitien., Comité français d’histoire de la géologie (COFRHIGÉO) (séance du 25 novembre 1992))
    • Une longue période n’est pas enregistrée dans la stratigraphie, notamment tout un étage, le Permien, étage qui a vu la fin du rassemblement des continents en un continent unique, la Pangée ; et qui s’est terminé par la plus importante extinction : 95% des espèces vont disparaître (la crise, très médiatisée, de la fin du Crétacé qui a vu la disparition des Dinosaures ne vient qu’après avec 65%). Mais un étrange animal, mi-reptile, mi-mammifère, le Lystrosaurus a réussi à survivre à cette grande catastrophe, et à permettre aux mammifères de se développer durant le Secondaire et à coloniser la Terre au Tertiaire. — (La Discordance des Chuzins sur geologie_patrimoine_matheysine.perso.sfr.fr)
    • Apparition, disparition, changement climatique, bouleversement du paysage, l’arc jurassien est le témoin de l’évolution de notre planète. Différentes périodes géologiques avec leurs faunes spécifiques ont particulièrement marqué le territoire du canton du Jura. Durant le Secondaire (-150 Ma) on y trouvait une mer chaude et peu profonde (tortues, ammonites et oursins), avec quelques rares périodes émersives (traces de dinosaures). — (L’Arc jurassien sur www.paleojura.ch)

Notes[modifier le wikicode]

Les anglais n’ont jamais utilisé ce terme et lui ont toujours préféré Mésozoïque.

Synonymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

→ voir Mésozoïque

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]