Aller au contenu

Différences entre les versions de « états-unien »

43 octets ajoutés ,  il y a 2 mois
Récupération des sources de 1 et taggage de 0 comme mort.) #IABot (v2.0.8
(Récupération des sources de 1 et taggage de 0 comme mort.) #IABot (v2.0.8)
 
 
==== {{S|notes}} ====
: Au [[Canada français]], le mot semble connaître un essor particulier à partir de l’an 2000. [https://web.archive.org/web/20070927172118/http://pages.infinit.net/flaval/L_auteur/Circuit/Etats-Unien.html#Note4| Une étude] effectuée par François Lavallée, traducteur agréé et [[chargé de cours]] à l’{{w|Université Laval}}, montre que sa fréquence annuelle dans le journal [[québécois]] [[w:Le Devoir|''Le Devoir'']] est restée inférieure à 20 tout au long des années 1990 pour se mettre à grimper radicalement au tournant du siècle et friser la centaine – ayant donc quintuplé – en 2003. L’usage demeure marginal, mais il semble y avoir un mouvement.
: Selon {{w|Jacques Desrosiers}} du Bureau de la traduction du gouvernement canadien et {{w|André Racicot}}, l’usage et la promotion du mot est à tendance péjorative : {{lien brisé|langue=fr|auteur=Jacques Desrosiers|url=http://www.btb.gc.ca/btb.php?lang=fra&cont=906|titre=Nos voisins les « États-Uniens »|site=www.btb.gc.ca|citation=De plus, s’il y a un brin d’anti-américanisme dans la promotion d’états-unien, forcément il sera lui aussi péjoratif. C’est comme si on remettait chaque fois sous le nez des Américains la carte du continent.|éditeur=L’Actualité langagière|volume=4/4|série=Volume 4/4|date=Décembre 2007|consulté le=25 mai 2010|brisé le=juin 2014}}.
: Cette tendance pourrait être attribuée au besoin des [[francophone]]s d’Amérique de se distinguer de leurs voisins du Sud, habitants des États-Unis. En effet, au sens continental, les [[Canadien]]s et les [[Québécois]] sont bien des « [[Américain]]s ». À noter d’ailleurs que le mot ''[[Amérique]]'' n’est jamais utilisé au {{w|Québec}} pour désigner les États-Unis : on dira « les États-Unis » ou encore « les États ».
14 939

modifications