Utilisateur:Noé/Wiktionnaire:Formes reconstruites

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Les formes reconstruites ou reconstructions sont des mots, racines, morphèmes ou phrases proposés par des linguistes afin d’expliquer l’évolution chronologique des langues. Les reconstructions sont des formes théoriques. Elles n'ont jamais été prononcées ni écrites. Afin de les distinguer des mots, les reconstructions sont indiqués en italiques précédées d’un astérisque (*). Exemple : *arô. Elles ne figurent pas dans l’espace principal du Wiktionnaire mais dans des pages annexes.

Principes[modifier]

La reconstruction de formes anciennes est une pratique scientifique de la linguistique historique ou comparée (voir sur Wikipédia les informations historiques). Il s’agit de rapprocher des mots de langues différentes afin de proposer des formes qui pourraient avoir été à l’origine des formes actuelles. Les reconstructions s’appuient sur des démonstrations logiques impliquant des connaissances étendues sur les langues en question, tant au niveau de leurs phonologies et syntaxes que de leurs histoires. Les reconstructions permettent de rapprocher des langues entre elles afin de les organiser en familles de langue. Un ensemble de formes reconstruites à partir du même corpus donne naissance à une protolangue (ou proto-langue, l’orthographe n’est pas fixée). Historiquement, la première étudiée est l’indo-européen. Quelques exemples de protolangues : proto-banto, protoslave, proto-tupi-guarani, etc.

L’étymologie intègre les résultats de cette démarche scientifique mais distingue clairement les formes connues, attestées, des reconstructions en faisant précéder ces dernières d'un astérisque (*).

Présentation dans le Wiktionnaire[modifier]

  • Les reconstructions n’étant pas des mots, ils ne font pas partis de l’espace principal de nommage. Les reconstructions sont des pages de type Annexe. Il n’est pas permis de faire des redirections depuis l’espace principal.
  • La forme des entrées est la suivante : Annexe:proto-langue/*reconstruction. Par exemple Annexe:proto-germanique/*arô.
  • La structure des articles de formes reconstruites est la suivante :
    • Un bandeau d’alerte indiquant qu’il s’agit d’une reconstruction. La liste des modèles figure ici : Catégorie:Bandeau de protolangue.
    • Une partie étymologie indiquant l’auteur de la forme proposée puis les éventuels auteurs qui l’ont reprise ou défendue ensuite. Modèle -étym-.
    • Une partie grammaticale indiquant la nature de la reconstruction, lorsqu’elle est proposée. Modèle -nom-, -verb- ou autre.
    • Une partie présentant les mots découlant de cette reconstruction. Modèle -drv-int-.
    • Une partie références précisant les sources de l’article. Modèle -réf-.
  • Le bandeau d’alerte se présente de la manière suivante :

Références et vérifiabilité[modifier]

Les formes reconstruites étant le résultat d’un travail de recherche et non des mots attestés, il est d’une importance vitale pour la crédibilité du Wiktionnaire d’en indiquer l’origine. Les travaux de recherche se basant sur des hypothèses et parfois des données de natures différentes, il est courant que les formes reconstruites soient controversées. Il importe alors d’observer une neutralité de point de vue en présentant les différentes propositions, à l’aide d’une note ou en créant plusieurs pages liées entre elles.

De même que sur Wikipédia, les travaux inédits ne sont pas acceptés. Il ne peut donc pas être créé de nouvelles reconstructions sans que soient indiquées des sources vérifiables. De même, il est interdit d’ajouter des mots dérivés qui n’auraient pas été liés à la forme reconstruite dans un travail cité.


Notes[modifier]

Cette page d’aide est partiellement basée sur la page d’aide du Wiktionary anglais (Reconstructed terms, version du 4 janvier 2013), adaptée à partir des discussions tenues sur la Wikidémie et des éclaircissement apporté sur Wikipédia:Legifer.