Vichy

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : vichy

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’occitan Vichèi, dérivé phonétiquement du nom latin Vippiacus, lui-même issu du nom propre Vippius. Une autre théorie attribue le nom au latin vicus calidus signifiant « emplacement chaud ».

Nom propre [modifier le wikicode]

Nom propre
Vichy
\vi.ʃi\
Bâtiment de la mairie de Vichy (sens 1).

Vichy \vi.ʃi\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département de l’Allier.
    • À Vichy, on visitait l'établissement thermal, la fabrique de bicarbonate de soude ; quelques-uns des membres de l'excursion allaient jusqu'à l’ardoiserie et exploraient le terrain carbonifère. — (Annales de la Société d'agriculture, d'industrie, des sciences, des arts et belles-lettres du département de la Loire, 1876, p.338)
  2. (Histoire) (Par métonymie) Le régime politique qui s’installa dans cette ville, pendant la Seconde Guerre mondiale.
    • Pour les sympathisants, Vichy fut un frein, un obstacle, un moyen de de différer ou d’atténuer les exigences sans bornes de l’ennemi et d’éviter l’occupation totale (comme si les Allemands le voulaient !). « Après nous, la polonisation. » trad. Claude Bertrand, La France de Vichy 1940-1944, préf. de Stanley Hoffmann, Éditions du Seuil, coll. « L'Univers historique », Paris, 1973, p. 55.
    • La direction nationale du Parti communiste, dans sa presse clandestine, dans ses tracts, attaquait toujours plutôt Vichy que l'occupant. — (Robert Bailly, Les feuilles tombèrent en avril, Paris, Éditions sociales, 1977, p.69)
    • La révolution de Palais, qui se produisait le 13 décembre 1940 et dans laquelle Alibert s’était compromis, devait briser net l’élan réformateur du premier garde des sceaux de Vichy. — (Vittorio Klostermann, Le Droit sous Vichy, Francfort/Main, 2006, p. 241)
    • On le voit, l'idéologie'méa-culpiste et les liturgies pénitentielles de Vichy trouvèrent en lui un réfractaire immédiat: il ne refusait certes pas l'examen de conscience mais ce moralisme stérile, déplacé, unilatéral, cette "fuite dans la morale". — (Cahiers Jacques Maritain, n° 30 à 35, Cercle d'études Jacques et Raïssa Maritain, 1995, p. 19)
  3. (Par extension) Période historique s’étalant du 10 juillet 1940 au 20 août 1944 durant laquelle gouverna ce régime politique.
    • La délation était courante à l’époque de Vichy.

Gentilés et adjectifs correspondants[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Composés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Holonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Île-de-France) : écouter « Vichy [vi.ʃi] »

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Cette page utilise des renseignements venant du site habitants.fr.