Wiktionnaire:Actualités/043-octobre-2018/Compte-rendu du colloque à Milan

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Colloque de lexicographie « Dictionnaires et culture numérique dans l’espace francophone »

Milan, 16 et 17 octobre 2018

Le programme sur le site officiel


Ce compte-rendu a été rédigé par Lyokoï et Noé à partir de leurs notes. Il est lacunaire et parfois manque d’objectivité. N’hésitez pas à poser des questions dans la page de discussion attenante.


Sommaire

Radiographie de la lexicographie gratuite en ligne[modifier le wikicode]

Identification des articles dictionnairiques non référencés fournis par Google, Nathalie Gasiglia[modifier le wikicode]

Lors d'une recherche via Google, des définitions peuvent apparaître, indiqués comme Extraits optimisés de Google. Ce sont des résumés pouvant provenir de Wikipédia ou du Wiktionnaire (Knowledge Graph) mais parfois aussi des morceaux d'article de dictionnaire sans indication de la source.

Voici les informations que l'on obtient en cherchant « mot définition » : Des informations grammaticales, des informations sur l'usage (diatechnique, diachronique, géographique, etc.) Définitions précédées par des numéros, sous définitions avec des listes à points Contextualisation avec des exemples construits en grisé (et non italique) Des synonymes

Cette section n'est pas très bien présentée, beaucoup d'informations manquent à la première lecture. Leur présentation est parfois aléatoire, notamment lorsqu'elles sont présentes sur plusieurs niveaux.

La mise en forme et le contenu sont repris du dictionnaire disponible sous abonnement édité par Robert, le Dixel. Suppression des citations, renvois vers tableaux de conjugaison et structure avec des chiffres romains (en enlevant les définisseurs ou en ramenant les I en 1 et les numéros en puces). Mais aussi des rajouts. Éléments présents dans le Robert illustré coédité avec Diagonal : https://dixel.bvdep.com/login_.asp?.

Conclusion : Le Robert se fait de l'argent incognito grâce à Google. C'est un produit dégradé, incomplet et qui ne fait même pas de publicité pour la version payante car elle n'est pas indiquée comme source.

Wiktionnaire, un dictionnaire crowdsourcé trop neutre, Franck Sajous[modifier le wikicode]

Définitions de la neutralité : tension entre politiquement correct et permanence de stéréotypes discriminatoires (Farina, 205 ; Kottelat, 2010)

Wiktionary : neutralité de point de vue Urban dictionary : point de vue personnel encouragé

exemples de « republican » et « SUV » (Sajous & Hathout, 2017).

recherche de systématisation des définitions trop neutres : évidentiels, modalisateur, verbes exprimant une perception, une opinion ou jugement de vérité, adverbes…

Emprunt ou incertitude exprimées avec du conditionnel : par exemple « terre promise » : « que Dieu aurait promise au peuple hébreu. »

Alternance de prise en charge ou de refus de prise en charge dans le Wiktionnaire due à l'import du DAF (ou du Littré) davantage que par les rédactions collaboratives.

Sens absent dans Wiktionnaire pour clairvoyant, medicine man. Un travail est à faire sur l'occultisme. Problèmes de subjectivité avec chablis, pouilly, romanée, sauvignon (note : corrigé pendant la présentation)

Beaucoup d'implicite dans les définitions, exemples, marques d'attitude, etc.Finalement, la plupart des formes mélioratives excessives montrées proviennent de l'import du DAF (ou du Littré) plutôt que des personnes ayant participé récemment à la rédaction du Wiktionnaire.

Note de Lucas post-conf : On doit faire un travail de définition de la neutralité sur la notion de Définition. Note de Noé : Oui, dans la page à créer Wiktionnaire:Définition.

Principes et problèmes de l'évaluation des dictionnaires généraux monolingues de français actuel gratuits en ligne, Pierre Corbin[modifier le wikicode]

Difficultés à rédiger un inventaire : origines diverses : éditeurs traditionnels (viennent de l'imprimé ~8), développeurs informaticiens (TAL, outils), intervenants difficiles à identifier, collaboratifs (ou emprunte au collaboratifs), dictionnaire didactique spécialisé FLE Sites sources et sites hébergeurs donc il peut exister plusieurs version d'un dictionnaires Sites redirecteurs ou cibleurs qui ne font que transclure (tel lexilogos) des facsimilés de dictionnaires segmentation du dictionnaire généraliste et association avec des contenus qui ne sont traditionnellement ceux d'un dictionnaire généraliste le moteur de recherche mémorise les recherches précédentes Certains dictionnaires ont déjà disparus, comme le dictionnaire Encarta.

Il y a un problème de circonscription du dictionnaire général. Qu'est-ce que le français actuel ? La question de l'importance de la couverture des champs du savoir est prépondérante.

Les chiffres des nomenclatures sont souvent invérifiables.

Dictionnaires actuels : à l'échelle du siècle, qui contiennent l'ensemble des domaines lexicaux actuels. Le site fracademic.com qui intègre une version pirate de Robert, qui est normalement à accès payant.

Les innovations des dictionnaires viendra des boîtes d'informatiques, pas des lexicographes qui font de l'imprimé. Le Cordial, qui fait un dictionnaire, vise à enrichir son correcteur orthographique et non à enrichir les définitions. Ce sont plutôt des gloses.

Conclusion : Internet est le marché aux puces des dicos.

Vedettariat militant des dictionnaires collaboratifs, John Humbley[modifier le wikicode]

Étudier les dictionnaires collaboratifs : une lacune à combler Plébiscités par les utilisateurs mais ignorés par de nombreux linguistes et lexicographes Poudat et Loiseau, 2007 (sur la structuration des dictionnaires conçus par la base) Vincent, 2017 (prise en compte de la variation, aménagement linguistique)

Militantisme lexicographique constaté dans Wikipédia : Wikipédia inclut plus de deux fois plus de termes recommandés par la commission de terminologie française.

Wikipédia met le terme recommandé en vedette (en titre de page) même lorsque la forme est moins répandue qu'une forme concurrente.

Étude de 100 termes de France Terme dans 11 domaines différents mélangeant domaine technique et général. Vérification des termes déconseillés et des termes recommandés dans Wikipédia et Wiktionnaire. 41 notions absentes dans Wikipédia 29 notions absentes dans le Wiktionnaire

Une dizaine de redirections attendues sur Wikipédia. D'autres redirections qui ne vont pas dans le sens de la forme recommandée, par exemple pour curator (renvoyant vers curateur), prequel vers préquelle (au lieu d'antésuite). → pas systématique donc

Fiches citant l'autorité : 11 sur Wikipédia, 41 sur le Wiktionnaire Fiches reprenant l'autorité telle quelle sans la citer, notamment sur le Wiktionnaire avec copie intégrale puisque l'original est en CC0 (mais la source est normalement indiquée en référence). Non prise en compte de la recommandation : 10 sur Wikipédia, 4 sur le Wiktionnaire (dont top model). Calques complets (au moins deux)

La liste des termes recommandés ne forme pas une nomenclature pour ces projets.

Leur promotion, et ainsi la promotion d'une norme pourrait former une entorse au principe de neutralité (Dvira, Rivka. 2016. « L'éthique du discours dans Wikipédia : la question de la neutralité dans une encyclopédie participative », Argumentation et analyse du discours)

L’usager et la description de la langue[modifier le wikicode]

La culture numérique et la place de l’usager dans le Wiktionnaire et Usito, Chiara Molinari[modifier le wikicode]

L'Usito n'est pas collaboratif. Le wiktionnaire oui. Il existe des cultures numériques mais le terme culture a une définition différente selon les spécialités. Culture numérique : rapport idéologique et fonctionnel au numérique Wiktionnaire : web surfacique (indexé par les moteurs de recherche). Pas de relecture par des experts. Usito : web profond car payant et non indexé Orientation normative, à partir d'un centre québécois. Modalité écrite surtout. Pas de possibilité de consulter les versions successives bien qu'il y ait un archivage. C'est le problème de nombreux dictionnaires en ligne qui ne conservent pas de versions successives, empêchant de s'y référer avec confiance.


Entre rédaction et légitimité : les possibilités et limites de la lexicographie collaborative, Kaja Dolar (CREE, Inalco)[modifier le wikicode]

Présente deux exemple de néologismes repérés sur ces dicos : Sarkozyr et Macron(n)er.

Dictionnaires collaboratifs : La parlure, dico2rue, le Dico des Mots, Urbandico, Blazz ou dictionnaire participatif ou semi-collaboratif : Le Dictionnaire de la Zone, Bob (pas de contrôle éditorial des participants) Sagesse des foules, approche ascendante, entrée par la communauté

Lexicographie collaborative institutionnelle ou non. Certains dictionnaires traditionnels possèdent un volet collaboratif

Wiki LF (ou wiki langue française) lancé par le Ministère de la Culture et de la Communication en 2011. Arrêté depuis.

Les dictionnaires collaboratifs sont des observatoires de la langue. Mais question de la représentativité et de l'attestabilité

  • Question de la légitimé
  • Question de la qualité du contenu
  • Écart de la norme
  • Souvent des corpus de taille restreinte

Que sait-on des usagers des dictionnaires collaboratifs ? Pas grand-chose. Pour Urban Dictionary, en 2009, 80 % des usagers auraient moins de 25 ans. (note de Noé : effet générationnel ?) L'inscription sur certains sites est obligatoire mais les données ne sont pas accessibles. Shift of autority : déplacement de l'autorité des experts vers les non-experts

Pour augmenter la légitimité d'une entrée, stratégie d'imitation du métalangage des dictionnaires traditionnels mais souvent cohabitation d'un langage formel et informel. Utilisation d'autres pages web comme attestations (par exemple vidéo sur youtube, réseaux sociaux) ou récits personnels Ces stratégies émanent des contributeurs et non des sites.


L’usager au cœur de la démarche lexicographique d'Usito, Hélène Cajolet-Laganière (coauteure du dictionnaire Usito)[modifier le wikicode]

Usito nommé à l'origine Projet Franqus (français québécois usage standard) du CATIFQ (centre d'analyse et de traitement informatique du français québécois). Conçu informatiquement mais originellement dédié à une publication papier.

Plus de 60 000 articles originaux : élargir le cadre descriptif de la langue française de façon à pouvoir mieux intégrer les usages québécois, canadiens et nord-américains de cette langue. Basé sur la banque de données textuelles de Sherbrooke (BDTS - 15 000 textes, 52 millions d’occurrences). 10 000 québécismes (mots, sens et expressions courants en français standard québécois) A une vision normative et promeut l'usage de la réforme de 1990.

Apport du public cible, notamment l'utilisation : dans le choix éditorial, dans la description de la langue Enquête par questionnaire menée à travers le Québec entre avril et juillet 1997, 723 remplis. But : identification d'un français standard reconnu et valorisé au Québec. Autres demandes : fenêtre d'interrogation tolérante à l'approximation graphique, intégrer les formes conjuguées dans la recherche. Intégration par le biais de commentaires qui sont sur le contenu comme sur l'interface.

Pas d'illustration des usages des anglicismes critiqués, seulement des recommandations. Rédaction d'infolettres d'information avec des chroniques donnant des exemples de la logique éditoriale. Notamment pour lutter contre l'insécurité linguistique.

Note de Lyokoï : On dirait le discours du Robert dans beaucoup d'aspect.

Suite à une question : Les prononciations ne sont pas strictes mais phonologiques. Elles ne décrivent pas les usages et sont une l'expression d'un standard.

Numérique, traduction et variation géographique[modifier le wikicode]

Traduire pour un dictionnaire trilingue anglais-arabe-français dans le domaine des médias, Ouafae Benzina[modifier le wikicode]

Volonté d'un partage d'expériences sur la réalisation du dictionnaire :

  • 8 000 entrées
  • Centré sur les médias : surtout les nouveaux supports et domaines
  • La dominance de l'anglais amène un besoin important de traduction pour les professionnels.
  • Les références sont variées dans le lexiques des médias, nécessité d'être clair.
  • La porte d'entrée du lexique est l'anglais, choix nécessaire dû au domaine.

Difficultés :

  • Complexité du domaine en constante évolution.
  • La traduction :
    • A généré des reformulation et de la néologie
    • parfois a utilisé des emprunts
    • Problème avec la terminologie officielle qui est changeante au cours du temps.

Ressources numériques pour la traduction : l’exemple des realia, Valeria Zotti et Alessia Boraga[modifier le wikicode]

Défintion des Realia (1993) : Est-ce des éléments lexicaux ? Parfois oui, d'autres fois, non... « C'est un référent culturel-linguistique auquel le signe linguistique se réfère. »

Différentes stratégies pour traduire ces termes :

  • emprunt à l'identique, en italique, entre guillemets ou sans marques
  • calque avec une structure similaire
  • explicitation, périphrase : tourtière -> posticcio di come
  • ajout d'un apparat extratextuel (note de bas de page, parenthèse explicative...)
  • Simplification culturelle
  • substitution par hyperonyme
  • omission
  • adaptation de la forme

Bases de données utilisées :

Dictionnaire de langue utilisé :

  • TLFi
  • Usito

Dictionnaire Terminologique ou multilingue :

  • GDT (Grand Dictionnaire de Terminologie)
  • Termium Plus

On note que les logiciels de traduction automatique ont gagné en performance récemment.

Création de la base QU.IT qui permet des traduction du québécois vers l'italien. Objectif :

  • Corporatisme des stratégies
  • Améliorer les proposition de traduction

Effet de l'utilisation du lexique maghrébin en général et algérien en particulier dans le Wiktionnaire sur le développement des compétences en production de texte en FLE, Fatiha Bazouche[modifier le wikicode]

Objectif du FLE : Aquérir du vocabulaire -> implique un dictionnaire adapté

Diverses approches proposées. L'intérêt du Wiktionnaire pour la rédaction en FLE est la description des autres langues au sein d'un même ouvrage.

L'expérience présentée utilisera le Wiktionnaire en comparaison avec un dictionnaire classique dans une rédaction faite par des lycéens de 16-18 ans.

Procédure :

  • 30 minutes de recherche de mots sur un sujet (réchauffement climatique)
  • 15 minutes de rédaction
  • Deux groupes :
    • En binôme sur le Wiktionnaire
    • Seul sur un dictionnaire papier (Note de Lyokoï : ouvrage ancien, pour lycéen, difficilement comparable au WT)

Résultats de pré-expérience :

  • Effet positif du Wiktionnaire :
    • + de mots on été trouvés
    • + de mots pertinents on été trouvés

Le champ lexical décrit dans le Wiktionnaire est un apport très important.

Autre résultat : Le numérique est très motivant pour les élèves.

Note de Lyokoï : Je trouve la méthodologie un peu bancale et suis d'accord avec Noé qui indique que le manque de procédure en aveugle (Fatiha Bazouche est l'animatrice de la session) est vraiment handicapant pour avoir des résultats intéressants.


Identités, syntaxe et phraséologie dans les outils numériques[modifier le wikicode]

Des premiers dictionnaires à la lexicographie profane numérique : la féminisation des noms d'agent en diachronie, Sophie Piron et Anne Dister[modifier le wikicode]

La féminisation était d'abord une question linguistique qui est devenue un question idéologique et sociale. C'est une question ancienne que l'on retrouve dès le Moyen-Âge.

Féminisation : systématisation morphologique des équivalents féminins pour les noms de professions, titres, grades et fonctions, désignés par l'hyperonyme noms d'agents.

Quelques exemples : pompière, cafetière, laboureuse.

Objectifs :

  • Etudier la culture numérique sur le sujet
  • Sur un spectre large de diachronie
  • Adopter un point de vue positif car on trouve :
    • L'accessibilité
    • La diversité

Recherche dans les dictionnaires afin d'identifier comment les noms féminins sont consignés, s'il le sont. Perspective diachronique. Diversité lexicographique : dictionnaires savants et collaboratifs.

Féminisation dans le Wiktionnaire non systématique : journalière, cultivatrice, agricultrice, limonadière (ok) Mais bourelle (féminin de bourreau) y est absent.

Dictionnaire incluant une féminisation systématique : La Châtre (1858). : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k123687r/f1.image

Dans le Wiktionnaire, on ne se rend pas compte si le contenu a été rédigé récemment, de manière collaborative, ou si c'est un import d'un vieux dictionnaire et que le contenu nécessiterait d'être actualisé.

Conclusion :

  • Pas de surprise morphologique
  • Les rythmes sont variables selon le contexte
  • La lexicographie est le reflet de la société : Même dans les dictionnaires collaboratifs !

Comparaison du traitement lexicographique des appellations des identités de genre non traditionnelles dans les dictionnaires en ligne professionnels, institutionnels, profanes et militants, Mireille Elchacar[modifier le wikicode]

Apparition de néologismes pour désigner de nouvelles identités : Selon Pruvost l'entrée dans un dictionnaire revient souvent à une compréhension en l'officialisation de la part des lecteurs.

L'étude différencie les identité de genre de les identités sexuelles. Distinction entre dictionnaire professionnel, profane et lexique militant. Manques relevés : bispirituel, bispiritualité (créés depuis)

Wiktionnaire : Notice la plus complète en nombre de mots, mais le traitement de chaque mot est assez faible en qualité. Les définitions sont généralement traitées très différemment et l'inclusivité n'est pas toujours présente dans les définitions.

Il y a un gros besoin d'exemples d'usages car ces mots sont peu courant hors de leur domaines : actuellement le Wiktionnaire est le seul dictionnaire à présenter des exemples d'usages de ces mots.

Conclusion : Vu la vitesse d'intégration des mots dans les dicos pros (Robert, Larousse) les dictionnaires militant profanes sont-ils encore nécessaires ?

Le traitement du régime verbal des verbes de déplacement dans une sélection de dictionnaires numériques québécois et français : perspectives lexicographiques et didactiques, Dominic Anctil & Sophie Tremblay[modifier le wikicode]

Analyse syntaxique moderne manquant de description sémantique

Nouvelle grammaire enseignée au Québec basée sur des modèles générativistes. Avec utilisation de manipulations syntaxiques, arbres syntagmatiques, structures actancielles des verbes.

Observations chez les futurs maitres : erreurs syntaxiques liées au verbe, méconnaissance des notions de transitivité donc difficulté à expliquer la façon dont les phrases sont structurées.

Problématique : Les dicos présents en classe au Québec sont-ils clairs sur les infos syntaxiques de la conjugaison ?

Mais aucune information sur les régimes verbaux n'est présente dans les dictionnaires usuels. Théorie sens-texte part du point de vue du locuteur (moins analytique) Analyse sur 28 verbes de déplacement dans plusieurs ouvrages : Multidictionnaire de la langue française, Antidote 9, Usito, Le Robert Correcteur (réédition du Dixel, édition Diagonal) et le Larousse en ligne.

Etude des indications sur le régime, des définitions (notamment sur les actants sémantiques), des exemples et des autres informations complémentaires.

Les verbes transitifs directs sont généralement identifiés comme tels, souvent manque « direct » (note : de même dans le Wiktionnaire). Le fait de définir avec un synonyme ne met pas en valeur la structure actancielle du verbe, voir amène à de la confusion. Les verbes transitifs transitifs indirects sont traités de manière inégale d'un dictionnaie à l'autre, parfois au sein d'un même ouvrage. Exemple de bondir (dans le Wiktionnaire aussi indiqué comme intransitif alors qu'il a aussi une structure transitive indirecte). Pas de passage à la "grammaire nouvelle", mais Usito sort du lot sur le sujet. Les verbes pronominaux : les informations sur le régime sont gommées par la mention de verbe pronominal.

Les définitions sont généralement détaillées mais la structure actancielle est rarement mise en valeur. Le caractère obligatoire ou non des actants et des compléments n'est jamais précisé, et le type (par ex le lieu) n'est pas systématiquement présent. La liste des prépositons régies n'est souvent pas indiquée (sauf Usito). Nécessité de fournir plus d'exemples illustrants les différentes structures. Nécessité d'expliquer les informations grammaticales, notamment sur la transitivité dans les pages d'introduction ou d'aide. Et suivre l'actualité linguistique (notamment le terme bitransitif).

Travaux sur les constructions des verbes : Dubois & Dubois, Foulkes (?)

Les dictionnaires collaboratifs et la phraséologie : de la description du patrimoine existant à l'invention de nouveaux phrasèmes, Michela Murano[modifier le wikicode]

Les dictionnaires collaboratifs = lexicographie profane ou populaire

Typologie d'Abel & Meyer 2013 : contributions directes, contributions indirectes et contributions accessoires

Typologie de Dolar 2017 : collaboratifs à part entière, avec validations ultérieures ou contrôlées

Sablayrolles (2011) rapproche les notions de figement et de néologie.

Dans un dictionnaire collaboratif le locuteur s'adresse à des pairs.

Corpus : 58 expressions classiques issues du Robert

  • Wiktionnaire
    • 45 sont présentes,
    • 50 nouvelles autres expressions sont découvertes
  • Reverso
    • 42 sont présentes,
    • 17 nouvelles autres expressions sont découvertes
  • Expressio
    • 26 sont présentes,
    • 26 nouvelles autres expressions sont découvertes
  • la Parlure
    • 5 sont présentes,
    • 32 nouvelles autres expressions sont découvertes
  • Dico2Rue
    • 5 sont présentes,
    • 18 nouvelles autres expressions sont découvertes
  • Dico des mots
    • 0 sont présentes,
    • 27 nouvelles autres expressions sont découvertes

Conclusion : Dans les dictionnaires collaboratifs le figement d'une expression est géré par les locuteurs.

Découverte de 8 nouveaux phrasèmes communs à au moins deux de ces dicos.

Intervention en fin de conf :

  • Le Wiktionnaire francophone a 8 ans d'avance en moyenne sur le Robert
  • Le Wiktionnaire anglophone a 4 ans d'avance sur le Oxford English Dictionary

Dictionnaires numériques dans les domaines de spécialités[modifier le wikicode]

La place du dictionnaire dans le milieu universitaire : cas de l'école vétérinaire d'Alger, Karima Nabti[modifier le wikicode]

(On est arrivé un peu en retard) Les étudiants ont différentes stratégies pour faire une recherche :

  • Recherche par préfixation
  • Par transcription
  • Beaucoup de recherche de traduction en aval

Conclusion :

  • L'étymologie des préfixes et suffixes en français et surtout la construction morphologique est le besoin majeur pour les termes scientifiques.

Forme et traitement des emprunts dans les dictionnaires juridiques internet français, Chiara Preite[modifier le wikicode]

Corpus construit à partir de 10 dictionnaires : Gratuit, libre d'accès et facile à trouver en une recherche.

Comment est faite la gestion des emprunts linguistiques ?

Ces dictionnaire sont fait par des non-lexicographes. L'usager, quant à lui, est indifférencié.

Il y a un socle important du langage juridique, mais l'internationalisation apporte des emprunts, surtout anglais.

Dans le corpus :

  • 37 emprunts de l'anglais sont identifiés. Les dicos en ligne sont moins accueillants que les dicos papiers.
  • Seulement 8 emprunts communs à plusieurs dictionnaires en lignes.
  • Pas de références à un éventuel équivalent en français.

Conclusion : Le milieu informatisé ne profite pas à ces dictionnaires juridiques.

Culture numérique et apprentissage du français[modifier le wikicode]

La lexicographie collaborative : un nouvel outil pour l’enseignement du FLE ?, Chiara Molinari[modifier le wikicode]

La lexicographie collaborative est une révolution technologique. Aujourd'hui la circulation des savoirs : Est accrue, Est libre, et Est disponble rapidement.

Quels situations pour les apprenants FLE ? Quelle gestion de l'information ? Sont-ils autonome ? Usage d'une démarche pragmatique pour l'analyse.

Quelle est la prise en compte des dicos collaboratifs ? Quel est leur parcours avec ces dicos ?

Il y a un manque d'évaluation critiue de la part des apprenants. Ils se limitent la plupart du temps à Google.

Pour la perspective lexicographique (notamment la néologie) :

  • Le Wiktionnaire répond aux exigence. Son champ lexical et un atout important. Et les apports culturels sont bienvenus (exemple : note sur séparatisme)
  • Les autres dicos collaboratifs sont à considérer différemment.

Conclusion : L'objectif pour le FLE c'est d'acquérir la capacité à faire des différences, surtout sur internet.

Variation diatopique, enseignement des langues et outils numériques, Marie Steffens et Esther Baiwir[modifier le wikicode]

Quelle est la place de la variation du français ? Quel est l'apport des outils numérique ?

Elle est très franco-centrée :

  • Normée sur la France
  • Syndrome baguette-béret

Il y a bien quelques exceptions, mais elles restent systémiquement franco-centrée.

Ces ressources sur la francophonie la coince dans une situation invariante. La variation n'a pas une vraie représentation.

Les ressources identifiées :

  • Dictionnaire classiques (dispose souvent d'un minimum intéressant)
  • Babel, mais difficilement utilisable par les apprenants
  • BDLP (mais plus mise à jour)
  • Wiktionnaire : Riche, le dictionnaire le plus complet existant. Mais la variation n'est pas assez décrite (fonction des contributions), Plusieurs aspects de sa structure sont mal compris.

Exploration de la lexicographie numérique pour des apprenants du français en milieu professionnel, Wim Remysen et Nadine Vincent[modifier le wikicode]

Francisation au Québec :

  • 40% de 50 000 immigrants ne parle pas français.
  • "C'est un droit de parler français"
  • Il y a un enjeu important pour la culture et l'emploi

Création d'un jumelage Linguistique : L'apprenant est associé avec un mentor, qui est un étudiant qui prend 2h par semaine pour aller sur le terrain avec l'apprenant. Il vient surtout lui apporter un soutien sur le Vocabulaire.

Exemple d'usage très culturel : "petite vache" = appellation générationnelle du bicarbonate de soude suite à la marque "Cow Brand"

Conclusion :

  • Le numérique (Via application) peut s'adapter aux différents besoins
  • priorité à l'usage avec des indices de fréquence
  • Distinction oral / écrit (note de Lyokoï : pas méga pertinent, le mot étant écrit et décrit à l'écrit ne peut être considéré uniquement oral)
  • Nécessité de valider le modèle proposé.


Le prochain colloque est prévu en octobre 2020 au Québec.