Wiktionnaire:Actualités/046-janvier-2019

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Autres langues :
Logo Wiktionnaire-Actualités.svg

Wiktionnaire:Actualités est un petit périodique mensuel sur le Wiktionnaire et les mots qui existe depuis avril 2015. Son écriture est ouverte à toutes les bonnes volontés. Vous pouvez vous inscrire pour recevoir un avis lors de la publication des prochains numéros, consulter les anciens numéros et participer au brouillon de la prochaine édition. Vous pouvez lire aussi les Regards sur l’actualité de la Wikimedia. Si vous avez des commentaires, critiques ou suggestions, vous êtes les bienvenues sur la page de discussion !

Actualités - numéro 46 - janvier 2019
Peinture de neige.

Le Parc du château du Pont sous la neige, Louveciennes par Camille Pissarro.

Brèves

  • France Info s’est fait l’écho de la présence de plus en plus importante de l’anglais en Islande ce qui laisse penser certaines personnes que l’islandais serait une langue menacée de disparition. Sur le Wiktionnaire, cette langue dispose de plus de 13 000 entrées.
  • L’information n’a pas été relayée dans les Actualités de décembre donc on rattrape maintenant. Depuis le 14 novembre 2018, une nouvelle version linguistique du Wiktionnaire est disponible, le Wiktionnaire en cantonais. Il compte déjà plus de 1 500 entrées. Longue vie à ce nouveau projet.
Illustration du brouillard.

Le Brouillard, Voisins par Alfred Sisley.

Thésaurus

Comme chaque année, nous nous intéressons en janvier aux thésaurus. Et comme chaque année, nous sommes très heureux de pouvoir présenter des courbes, en plus des chiffres. Sauf que, comme chaque année, nous ne sommes pas statisticiens ni suffisamment bons techniciens pour développer des outils permettant d’obtenir toutes les informations que nous aimerions analyser. Voici donc trois jolis graphiques présentant le nombre de thésaurus créés chaque mois, le nombre de thésaurus cumulés et enfin le poids cumulé d’octets occupés par les thésaurus. Est-ce que ces courbes sont constantes ou s’accélèrent ? Est-ce que les nouveaux thésaurus contiennent en général davantage d’octets que les plus anciens ? Est-ce que le nombre de participant à chaque thésaurus a augmenté ? Est-ce que les thésaurus sont de plus en plus consultés et lesquels sont les plus consultés ? Combien de pages proposent des liens vers des thésaurus ? Et est-ce que les thésaurus dans la version anglophone augmentent toujours à une vitesse aussi impressionnante, de par leur nature sensiblement différente des thésaurus francophones ?

Tant de questions, et si peu de moyens d’y répondre. Dommage. Si vous avez des idées sur les moyens d’y répondre et le temps d’effectuer quelques calculs ou développement informatique, n’hésitez pas à vous rendre sur la page de discussion associée à cette publication afin d’apporter votre aide à l’étude des thésaurus !— une non-chronique par Noé grâce à des graphiques par Benoît

5
10
15
20
25
30
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
100
200
300
400
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
250 000
500 000
750 000
1 000 000
1 250 000
1 500 000
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018

Statistiques

Du 20 décembre 2018 au 20 janvier 2019

Circle-icons-arrow-up.svg + 19 524 entrées et 119 langues modifiées pour atteindre 3 606 047 entrées et 1 099 langues avec au moins cinq entrées.

Circle-icons-typography.svg + 838 entrées en français pour atteindre 369 767 lemmes et 551 346 définitions.

Circle-icons-quote.svg + 3 494 citations ou exemples en français pour atteindre 368 345.

Circle-icons-speaker.svg + 4 998 prononciations (dont 1 802 pour le français) pour atteindre 116 194 prononciations audios pour 101 langues (dont 29 313 pour le français).

Circle-icons-camera.svg + 208 médias d’illustrations (images et vidéos) dans les articles du Wiktionnaire, pour atteindre 40 043.

Treasurchest.svg + 2 thésaurus pour atteindre 542 thésaurus dans 55 langues dont 375 thésaurus en langue française ! Les nouveaux thésaurus sont sur la vérité (par Stephane8888) et le mensonge (par Lepticed7).

Circle-icons-typography-ar.svg + 24 nouvelles langues pour un total de 4 647 langues : le gaulois, le tussentaal, le koiari grass, l’imonda, l’ili turki, le nyenkha, le gusilay, le gangte, l’otomi de l’état de Mexico, le meohang de l’Est, l’elepi , l’ejamat, le camling, le kwatay, le malais des îles Cocos, le chocangacakha, le changma kodha, le chalikha, le tagbanwa central, le byangsi, le bayot, le khengkha, le kurtokha, le kanashi.

Circle-icons-bar-chart.svg Les trois langues qui ont le plus avancé outre le français sont le same du Nord (+ 8 997 entrées), l’espéranto (+ 1 451 entrées) et le breton (+ 747 entrées).

Consultation et contribution

Circle-icons-trends.svg Les outils de statistiques externes donnent chaque mois la liste des pages les plus consultées et des pages modifiées par le plus de personnes.

Tanygnathus megalorynchos - Barraband.jpg La rubrique Wiktionnaire:Questions sur les mots (WT:QM) a enregistré en janvier 84 questions, contre 56 en décembre et 66 en novembre.

Circle-icons-globe.svg Le vocabulaire spécialisé de la cartographie qui a été donné par le Comité français de Cartographie est toujours en relecture et 95 % des pages ont été relues ! C’est bientôt terminé !

Nouvelles catégories

Icons8 flat mind map.svgSpanier a créé de nombreuses catégories pour mieux ranger les mots allemands.

Illustration enneigée.

Ramasseuse de bois, par Corot.

Dictionnaire du mois

Grodico, Édition de l’œuvre, 2013, 727 p. ISBN 978-2-35631-164-1

Un dictionnaire des néologismes, des délires et des trucs un peu plus sérieux, voilà comment on pourrait résumer le Grodico. Cet ouvrage particulier compte pour sa première édition en 2013 environ 6 000 entrées pour 10 000 définitions et exemples. La liste a été constituée par la communauté du site grodico.com (site fermé depuis) à partir de 3 manières différentes : d’abord par des néologismes de forme, des nouveaux mots ou locutions de diverses origines ; ensuite par des néologismes de sens qui n’ont pas encore été intégrés aux dictionnaires courants (Larousse et Robert essentiellement) ; enfin par des néologismes de contexte qui viennent ajouter des précisions, souvent subversives, à l’usage de mots par un groupe identifié.

La préface et surtout l’introduction sont extrêmement intéressantes pour qui veut découvrir un dictionnaire qui n’ambitionne pas de faire encore une nouvelle liste de mots spécialisés, mais qui publie pour étendre l’exhaustivité de la description de la langue française. Qui est, selon les auteurs, pas suffisamment décrite dans toute sa spontanéité actuelle, internetique et orale notamment. Cette vision de la chose et leur lecture des manques de la lexicographie générale française sont assez proches de la vision de la chose par le Wiktionnaire. Nos projets ont pas mal de choses en commun tout en ayant des différences importantes (comme l’acceptation de blague à la place d’une définition).

Projet ambitieux puisqu'il voulait ni plus ni moins qu’ajouter des mots définis au sein de la norme lexicographique, le Grodico n’a connu qu'une seule édition à l’heure actuelle (2013). Le site a fermé et nous n’avons plus de nouvelle de la seconde édition annoncée depuis 2016. Aussi pouvons-nous nous questionner sur le résultat : une vision nouvelle de la lexicographie est-elle vouée à rester sur le net ? Peut-elle être imprimée un jour correctement sur un terme un peu plus long qu’un essai ? Seul l’avenir nous le dira.

Je ne manque pas pour conclure de vous citer une entrée qui m’a particulièrement fait sourire :

Sissi : Impératrice qui aimait éternuer à la chasse afin que les animaux ne soient pas tués.
— Un rendez-vous ? Ce soir ? Chez toi ? Pour quoi faire ?
— Ben, si tu veux, je te montrerai mon gros Sissi, petite coquine.
— Que la grandeur de l’Autriche te chie au visage, grossier paltoquet !


— une chronique par Lyokoï

En vidéo

Cette rubrique vous propose de faire une revue de vidéos sur la lexicographie, la linguistique et la langue française sorties ou découvertes ce mois-ci.

  • Lyokoï a publié en ligne une captation de sa conférence sur la langue des oiseaux, un ensemble d’astuces langagières qui permettent de faire dire n’importe quoi à un mot ou un texte.
  • La chaîne Linguisticae propose une longue vidéo pour parler des grammar nazi, ces intégristes de la grammaire. Il cite même le Wiktionnaire et parle de ce qui se passe sur Wikipédia.

Curiosité : nous, c’est pas toujours simple

Dans de nombreuses langues dans le monde, il existe plus d’une façon pour dire nous. L’explication peut se situer au niveau de la structure verbale, car dans certaines langues, les marques de personnes sont différentes pour les verbes transitifs (qui régissent un objet) et pour les verbes intransitifs. On les range alors dans des ensembles différents. Ce peut également être au niveau de la morphologie, c’est-à-dire de la construction des mots. Il peut alors y avoir des pronoms et des affixes - préfixes ou suffixes - qui dépendent de possibilités de construction ou de choix expressifs. Les différences peuvent également être au niveau sonore, avec des alternances selon les sons qui les entourent. Et enfin, la différence peut se situer au niveau du sens. Il peut y avoir des possibilités différentes selon des conventions sociales de politesse mais aussi une différence selon le périmètre des personnes désignées par nous. Il est possible, dans certaines langues, de préciser une ambiguïté qui demeure en français. On pourra avoir une marque de nous qui indique que l’on parle de tout le monde : la personne qui parle, ses proches et la personne à qui elle s'adresse, moi et toi et eux. On appelle cet ensemble un nous inclusif. Et on l’opposera alors à moi et eux sans toi, que l’on nomme nous exclusif. On peut observer ce phénomène dans de nombreuses langues du monde. Autant dire que d’une langue à l’autre, nous avons plusieurs raisons pour ne pas réussir à nous entendre
— une chronique par Noé

LexiSession de janvier

Impulsées par le Fantastique groupe d’utilisateurs et d’utilisatrices de Wiktionnaire, les LexiSessions proposent des thèmes mensuels pour dynamiser l’ensemble des Wiktionnaires simultanément. Les thèmes sont suggérés en amont sur Meta et annoncés chaque mois sur la Wikidémie, l’espace principal de discussion. La LexiSession de janvier était sur le mensonge et il a donné lieu à la création d’un thésaurus sur le mensonge.

Pour le mois de février, le thème est la crêpe et la galette !

Illustration enneigée.

Below Zero, par Winslow Homer.