Wiktionnaire:Actualités/061-avril-2020

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Autres langues :
English · ‎français

Actualités du Wiktionnaire

Numéro 61 — avril 2020
Logo Wiktionnaire-Actualités.svg

Wiktionnaire:Actualités est un journal mensuel sur le Wiktionnaire, les dictionnaires et les mots. Il est publié en ligne depuis avril 2015. Son écriture est ouverte à toutes les bonnes volontés. Vous pouvez vous inscrire pour recevoir un avis lors de la publication des prochains numéros, consulter les anciens numéros et participer au brouillon de la prochaine édition. Vous pouvez lire aussi les Regards sur l’actualité de la Wikimedia. Pour les commentaires, critiques ou suggestions, voir la page de discussion.

Fleurs.

Des pieds-de-chèvre, Oxalis pes-caprae (cliquez pour voir la photographie en entier).

Brèves d’ici

  • Déploiement des fonctionnalités d’aide et d’accueil proposées par l’équipe Croissance de la Wikimedia Foundation. Deux outils complémentaires, activés automatiquement pour les nouvelles personnes qui s’inscrivent, et activables par tout le monde. D’une part, la page d’accueil du nouvel arrivant, avec de l’aide, un indicateur d’impact et la possibilité d’envoyer des questions à un mentor volontaire et d’autre part un panneau d’aide dépliable qui apparaît lors de la modification d’une page. Le Wiktionnaire est le premier projet francophone à se doter de ces développements, qui arriveront avant l’été sur Wikipédia, ainsi que le premier projet non-wikipédien à en bénéficier ! Ceci grâce à l’action volontaire et optimiste de Trizek qui nous proposa les fonctionnalités en avant-première et Lepticed, Darmo et Noé qui participèrent à traduire en français les différentes pages nécessaires.
  • L’amélioration de la page de recherche s’est poursuivie avec l’activation d’un bandeau latéral proposant des résultats complémentaires dans les autres projets de la Wikimedia Foundation, à l’instar du Wiktionnaire italophone.
  • Mise à jour des illustrations pour représenter les différents groupes d’utilisateurs, portée par Thomas Linard, grâce aux illustrations de Triton qui a produit de nouvelles images spécifiquement pour le Wiktionnaire ! L’ensemble est à découvrir sur la page des statuts des utilisateurs !
  • Le Wiktionnaire francophone, vingtième site de la Wikimedia Foundation le plus modifié selon Wikiscan, a connu un mois d’avril record en terme de visites (hors robots d’indexation) [1]. Il est d’ailleurs très probable que ce soit sa meilleure performance depuis sa création. Sa consultation annuelle est comparable aux versions wikipédiennes en anglais simple, en catalan et en croate [2].
  • L’équipe technique internationale qui gère le logiciel MediaWiki, moteur du Wiktionnaire, a modifié la police d’écriture des textes affichés lorsque deux versions d’une même page sont comparées, dans ce qu’on appelle un diff. Un premier test de changement a été annulé puis le changement a été mis en place début mai.


Brèves d’ailleurs

  • Des nouveaux mots et un nouveau dictionnaire gratuitement accessible en ligne ce mois-ci, et c’est Le Robert qui propose (enfin) une version allégée gratuite de son dictionnaire ! Le Point propose une entrevue avec Alain Rey pour détailler quelques mots sur le coronavirus, tandis que France Inter en discute avec une linguiste, qui parle également du poids des mots en temps de crise sanitaire. Le contenu est bien là, même si les notices sont bien plus pauvres que dans la version imprimée. On peut saluer les nombreux enregistrements audios ainsi que l’outil d’affichage automatique d’exemples provenant de vieux ouvrages ou du parlement européen. Dommage que ces exemples ne soient que pour les formes au masculin singulier des mots, sans que l’on puisse avoir le féminin. Ils ne sont pas toujours bien choisis. Pas d’illustrations mais des synonymes et l’inclusion bizarre du Dictionnaire de Furetière en bas de page. L’interface est claire et ne déborde pas de publicité contrairement à son concurrent. Bien que gratuit, ce contenu demeure protégé par le droit d’auteur. On en reparlera peut-être dans un prochain dictionnaire du mois !


Statistiques

Du 1e avril au 20 avril 2020

Circle-icons-arrow-up.svg + 24 782 entrées et 109 langues modifiées pour atteindre 3 974 335 entrées et 1 161 langues avec au moins cinq entrées.

Circle-icons-typography.svg + 13 569 entrées en français pour atteindre 383 410 lemmes et 578 922 définitions.

Circle-icons-bar-chart.svg Les trois langues qui ont le plus avancé outre le français sont le same du Nord (+ 7 151 entrées), l’italien (+ 1 349 entrées) et le russe (+ 485 entrées).

Circle-icons-typography-ar.svg + 6 nouvelles langues pour un total de 4 836 langues : le cora d’El Nayar (+2), le moldave (+1), le ma manda (+1), le galo (+1), le carien (+1), l’éblaïte (+1).

Circle-icons-quote.svg + 12 525 citations ou exemples en français pour atteindre ‭427 082.

Circle-icons-camera.svg + 612 médias d’illustrations (images et vidéos) dans les articles du Wiktionnaire, pour atteindre 49 397.

Circle-icons-speaker.svg + 1 545 prononciations (dont 650 pour le français) pour atteindre 194 184 prononciations audios pour 120 langues (dont 85 346 pour le français).

Icons8 flat mind map.svg + 9 nouveaux thésaurus pour atteindre 822 thésaurus dans 63 langues dont 589 thésaurus en langue française ! Les nouveaux thésaurus sont le rat et le miroir en français par Stephane8888, le recyclage en italien et le pique-nique en français par Otourly, la charcuterie en français par PikaTaz, la protection et la construction en français par ChoumX, le pique-nique en russe par Pom445, la maladie en tchèque par Diligent et le virus (biologie) en occitan par Guilhelma.

Circle-icons-trends.svg Wikiscan et Wikistats donnent chaque mois accès à beaucoup de mesures, dont la liste des pages les plus consultées et des pages modifiées par le plus de personnes.

Circle-icons-calendar.svg + 30 mots créés sur les 30 proposés dans les Mots du jour. Félicitations !

Structure du site icône.svg + 1 domaine sémantique pour les mots de français, la catégorie Lexique en français de l’épidémiologie Lexique en français de l’épidémiologie

Tanygnathus megalorynchos - Barraband.jpg La rubrique Wiktionnaire:Questions sur les mots (WT:QM) a enregistré 50 questions en avril contre 46 questions en mars et 35 en février.

Florilèges des Actualités

Le premier numéro des Actualités du Wiktionnaire a été publié il y a cinq ans, et pour fêter ça, vous êtes invités à vous replonger dans les 60 précédents numéros et à partager ici un article qui vous a particulièrement marqué, qui vous a plu, vous a fait découvrir quelque chose ou intrigué. Et oui, les Actualités sont, plus que jamais, par et pour son lectorat !

  • Je ne sais pourquoi, mais j’ai un goût certain pour les dictionnaires, et ma rubrique préférée est Le dictionnaire du mois. Dans cette rubrique mensuelle, mon préféré est l’article que consacra Lyokoï au Dico en octobre 2019. L’édition de cet ouvrage était trop proche de notre projet pour que je l’ignorasse ; et je l’ignorais d’autant moins que je pistais sa sortie avec le projet de l’offrir à mon petit-fils pour son entrée au collège : offrir un dictionnaire pour l’entrée en sixième est de tradition familiale. Je lui ai rédigé une belle dédicace sur le projet Wiktionnaire et je l’ai renvoyé à la dernière page du livre où apparait mon nom… et donc le sien ; il en conçut un peu de fierté. J’aimerais espérer avoir peut-être motivé un émule, voire un successeur… mais je ne suis pas certain qu’il ait ouvert l’ouvrage depuis. --François GOGLINS.
  • De nombreuses expériences de rédaction m’ont plu, individuelles ou collectives. Je souhaiterai conseiller notamment la recherche sur la paix menée par DaraDaraDara, comparant les définitions entre plusieurs éditions du Wiktionnaire. Ce type de comparaison sur des concepts forts me paraît enrichissant et à refaire --Noé
  • À l’heure où les nombreux anglicismes (ex : liker, chatter…) et l’écriture inclusive (ex: "cher·e·s lecteur·rice·s") éloignent encore un peu plus l’orthographe française d’une correspondance simple entre la forme parlée et la forme écrite des mots, le serpent de mer qu’est la simplification de l’orthographe est finalement rarement discuté au sein du Wiktionnaire et de ses actualités. Ce fut pourtant le cas dans le numéro 22 de janvier 2017 avec le fransin, une proposition qui avait eu le grand mérite d'être prototypée avec la transcription de plus d'un million de mots du Wiktionnaire. Trois ans plus tard, force est de constater que le site web lié à cette proposition éphémère a disparu. Seules deux traces du fransin semblent subsister, toutes deux sur Wikipedia. La première sur le bistro et la seconde sur la page Systèmes orthographiques alternatifs du français. Malheureusement les détails de cette proposition ont disparu. Par exemple, quelle était la table de correspondance entre les sons et les lettres ? Cette proposition avait-elle finalement autorisée des variantes régionales possibles (ex : kou et kout pour le mot coût) ? Avait-elle résolu le problème des liaisons en permettant des lettres de liaison (ex : léz animo) ? Par ailleurs, ceci m’amène également à la réflexion que si les systèmes de poids et mesures ont su évoluer vers une plus grande simplicité il y a fort longtemps, cela risque fort de ne jamais être le cas pour le système de l’écriture du français. --Marxav
  • J'ai adoré cette présentation du Dictionnaire classique universel de Théodore Bénard de 1860, par un contributeur classique. Elle est empreinte de cet humour, de cette auto-dérision, de cette sincérité qui permettent de ne pas se prendre trop au sérieux. Un exemple à suivre pour les cinq prochaines années ? Bon anniversaire en tout cas Les Actualités. Tu as bien grandi. --Benoît
  • Les actualités furent et sont encore pour moi un espace où je peux partager mes découvertes d’ouvrages lexicographiques. Des plus singuliers aux tout moisis, des très complets à la bluette glossairique, il y a de tout et j’adore en parler dans ces lignes. Je suis d’autant plus ravi de découvrir les présentations des autres sur des ouvrages qui, pour la plupart, me sont totalement inconnus. Mais il y a une rubrique que j’attends avec impatience à chaque fois, même si elles ne tombent pas tous les mois, ce sont les présentations de publications scientifiques prenant en compte le Wiktionnaire. Quelle n’est pas ma joie à chacune de ces lectures où je découvre la méthode appliquée à ma passion et comment les chercheurs et les chercheuses prennent du recul sur le projet et en tirent des nouvelles informations sur les langues d’aujourd’hui. Bien qu’encore trop peu utilisée à mon goût, la simple expérience de pensée d’imaginer la robustesse des résultats que nous pourrions avoir avec une base de données lexicale telle que la nôtre a tendance a me mettre la patate pour la journée (et me fait aussi un peu hésiter sur mon orientation professionnelle…). Bref, savoir que nous nous intégrons dans le réseau des connaissances de l’humanité et que nous sommes petit à petit reconnu pour ça, c’est ma plus grande motivation. Et les actualités jouent beaucoup à l’entretenir ! — Lyokoï
  • Le numéro est publié, mais c’est un wiki, alors n’hésitez à pas ajouter vos mots ici !
Fleurs.

Des oreilles-de-souris, Myosotis, photographiés par Wald-Burger8.

Les mains dans le cambouis

Non, je ne parle pas de réparer un moteur ou de resserrer des boulons mais plutôt des deux projets que j’ai lancés en mars sur la Wikidémie et la page de gestion des modèles : le projet JavaScript et le projet Modules. De quoi est-ce qu’il s’agit-il donc ?

Je pense que la plupart des contributeurs/contributrices savent que le Wiktionnaire est équipé de tout un tas de gadgets qui permettent de nous faciliter la contribution. Ces gadgets ont été développés par des contributeurs, expérimentés ou non, tout au long des années avec un objectif en tête : avoir du code qui fonctionne avant tout.

Nous voici maintenant début 2020 avec plein de gadgets fantastiques mais très difficiles à maintenir. Je me suis aperçu de cela lorsque je me suis penché sur le code du gadget Créer Nouveau Mot pour y ajouter des fonctionnalités. Le développeur en moi a immédiatement ressenti le besoin de mettre de l’ordre dans tout ça. Sans attendre et afin d’encadrer, de suivre et de coordonner les futurs développement de gadgets j’ai donc lancé le projet JavaScript. L’objectif est de faire l’état des lieux des gadgets existants et d’établir des conventions de codage pour avoir du code cohérent et maintenable.

Ce que les contributeurs/contributrices connaissent sûrement moins est l’existence des modules. Derrière ce nom se cache un monde merveilleux (ok, je m’emballe un peu…). Pour faire simple, un module est un programme qui permet de coder des modèles au moyen d’un langage de programmation (LUA pour ceux/celles qui connaissent) plutot que directement en wikicode. L’intérêt principal est que ça permet de faire bien plus — et je pèse mes mots — que le wikicode tout en ayant un code plus lisible. Sans entrer dans les détails, un module nous permet par exemple de définir une liste non bornée de paramètres pour un modèle, ce que le wikicode ne permet pas. Un exemple concret est le modèle {{voir}} : l’utilisation du module voir permet de renseigner autant de paramètres que l’on veut. Si on avait utilisé le wikicode directement, il aurait fallu définir chaque paramètre séparément (je vous laisse imaginer la taille du code du modèle dans ce cas…). L’utilisation des modules ne se limite bien sûr pas qu’à ça.

Le Wiktionnaire possède tout un tas de ces modules, dont la mission va de la génération de tables de flexions à la gestion des titres de sections, en passant par les modèles en début de définitions. Ces modules souffrent des mêmes problèmes que les gadgets : ils ont été développés avec l’objectif de fonctionnement avant tout. À l’instar du projet JavaScript, j’ai donc lancé en parallèle un projet Modules qui devrait permettre d’encadrer le développement des modules et de faciliter la maintenance et nous conduire vers un avenir radieux !

Si vous vous sentez de participer à l’effort, vous êtes le/la bienvenu·e !

On mord pas, promis !
— une chronique par Darmo

Curiosité

Et s’il était possible d’utiliser un logiciel pour analyser les enregistrements sonores des mots du Wiktionnaire (ex: dictionnaire.wav) et transcrire à la volée leur prononciation dans l’alphabet phonétique international (ex : /dik.sjo.nɛʁ/) ! Grâce aux milliers d’enregistrements des Wiktionnaristes, enregistrements eux-mêmes rendus possibles par l’outil Lingua Libre, un utilisateur, Marxav, a mis en œuvre un réseau de neurones artificiels et la méthode de classification temporelle connectioniste. Le nouvel outil ainsi prototypé réussit à prédire avec succès environ 60 % des prononciations des mots de moins de 20 phonèmes. Sur les environ 40 % d’erreur, environ 27 % sont liées à des phonèmes difficiles à distinguer (/o/ et /ɔ/, /ɛ/ et /e/, /a/ et /ɑ/). Le code et les résultats sont sur ce dépôt de code Github.
— Une chronique de Marxav

Les collaborations de la semaine d’avril

Ces propositions sont affichées sur la page d’accueil. Ce mois-ci, elles ont été rédigées par Lepticed7 et Noé. Merci de leurs contributions aux personnes qui ont créé les mots ! Félicitations à elles et eux applau

Semaine 15 (6 au 12 avril 2019)

Connaissez-vous les grandes villes chinoises de plus de 3 millions d’habitants ? Dalian, Linfen, Changzhi, Jincheng, Lüliang, Chaoyang

Semaine 16 (13 au 19 avril 2020)

Connaissez-vous les multiples noms des cucurbitacées ? Le bonnet d’électeur, la courge châtaigne, la courge poivrée, la courge musquée et le melon de Malabar.

Semaine 17 (20 au 26 avril 2020)

Connaissez-vous bien les arcs et les voûtes ? Savez-vous ce que sont un arc formeret, une anse de panier, une cheminée d’aisances, un soupirail d’aqueduc, une tête de voussoir, une voûte catalane ?

Semaine 18 (27 avril au 3 mai 2020)

En rédigeant le thésaurus de la motivation, des expressions manquantes se sont dévoilées. Alors est-ce que vous êtes opé pour les créer ? Faut avoir la motiv pour créer tout ça, faut être à fond, être déter ou être chaud patate !

Semaines suivantes

En mai, on restera opé’ pour explorer les régions naturelles et rencontrer des inconnus, mais aussi s'intéresser aux insectes et aux farines !

Collaboration du mois

Le thème proposé ce mois-ci était autour des lieux, avec la création du Projet:Lieux. De nombreuses pages ont pu être créées. Le 20 avril, une soirée en direct sur Youtube a été animée par Lyokoï sur proposition de Noé. Ce fut également le thème du premier confinatelier proposé par l’association Framasoft, le 25 avril. Une après-midi qui réunit plus de 80 personnes pour contribuer à une douzaine d’initiatives collaboratives, dont le Wiktionnaire. L’occasion pour former un nouveau, qui a même téléversé une de ses photos sur Wikimédia Commons afin d’illustrer la page Gafsa. D’autres ateliers similaires devraient se refaire à l’avenir, qui pourront suivre les thèmes du moment. Pour mai, la collaboration du mois portera sur les pages d’annexes du Wiktionnaire, avec le nouveau Projet:Annexes !

Fleur.

Un bec-de-cigogne, une plante méditerranéenne dont le nom emprunte à la faune, Erodium lebelii, photographié par Claus Ableiter.

Dictionnaire du mois

Les mots de la Révolution, préface de Isabelle Albaret, Éditions Ledrappier, Paris, 1987, 49 pages.

Le dictionnaire de l’Académie française est édité, révisé et réédité depuis la nuit des temps (1694, en fait) ; les Immortels ont vu passer tous les régimes politiques imaginables, de la monarchie absolue à une république apaisée, en passant par deux empires guerriers, une convention nationale révolutionnaire, avec tous les retournements de situation dignes d’un tel foisonnement politique. Pourtant les Académiciens savent rester impavides ; ils ont le temps pour eux.

L’étude proposée par l’éditeur de ce fascicule est une comparaison du vocabulaire du Dictionnaire (n°5) de 1798, avec son prédécesseur (n°4) de 1762 et une évaluation de l’apport du vocabulaire révolutionnaire dans l’ouvrage. La sentence est sévère : rien ou presque ; il n’y a que 418 mots & compléments donnant un sens nouveau ; ce sont surtout des mots propres au nouveau système de Poids & Mesures, au calendrier révolutionnaire encore en cours en l’an VI, au fonctionnement administratif et politique de la République une et indivisible. Ce livret répertorie les mots ou les sens nouveaux et, dans l’orthographe et la grammaire de l’époque, le texte de la définition.

Comme le fait remarquer la préfacière, de la turbulence linguistique de la révolution, avec l’irruption du peuple à la tribune, il n’y a aucune trace, si ce n’est quelques règlements de compte aux articles niveleur, sans-culotte, septembriseur et même l’ajout de Nantes à noyades. Du dialogue direct, pour la première fois en France, de Gascons, de Basques, de Provençaux, de Bourguignons, de Lorrains, d’Alsaciens, de Normands, de Bretons, etc., il ne reste rien. Une langue se construisait sans l’Académie et elle ne voulait pas la voir.
— une chronique par François GOGLINS.

À voir ou écouter

Quelques émissions audio ou vidéo sur la lexicographie, la linguistique et la langue française sorties ou découvertes ce mois-ci.

  • Une émission sur RFI sur les langues minorées avec divers témoignages sur la vivacité des langues dont la diffusion n’est pas soutenue publiquement.
  • L’épisode d’avril de Parler comme jamais porte sur les insultes.
  • Culturia est une nouvelle chaîne Youtube sur les mots, lancée ce mois-ci, notamment sur les mots français peu utilisés.
Fleur blanche.

Un pied-de-lion ou edelweiss, Leontopodium alpinum, photographié par Daniel Schwen.