aède

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : aede

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du grec ancien ἀοιδός, aoidós (« chanteur, chantre »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
aède aèdes
\a.εd\
Un moustique aède (3).

aède \a.ɛd\ masculin

  1. (Antiquité) Poète de la Grèce antique qui chantait ses œuvres.
    • Au chant IX de l’Odyssée, Ulysse, fondant en larmes, avoue son nom. L’aède repose sa cithare et se tait. Désormais Ulysse prend la parole, parle à la première personne et raconte la suite de ses aventures […] — (Pascal Quignard, La haine de la musique, Gallimard, 1996, collection, Folio, page 165)
    • Homère envisage donc ici une situation où le discours de l’aède était soumis à un « contrôle » social. — (Luc de Meyer, Vers l’invention de la rhétorique, 1997)
  2. (Ironique) Poète.
    • N'importe quel clampin de bistrot, d’aède de comptoir a plus de talent et de sensibilité que ces bavasseurs glumeux, ces bouffons de l'art officiel, castrats du sérail de la bien-pensance, créatures de la gauche culturellement proprette. — (Eugène Durif, Sale temps pour les vivants, Éditions Flammarion, 2001, page 17)
  3. (Zoologie) Moustique du genre Aedes [1].

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • aède sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg
  • aède sur l’encyclopédie Vikidia VikidiaLogo1.png

Références[modifier le wikicode]

  • [1] Source : Encyclopædia Universalis France