aéroplane

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : aeroplane, aëroplane

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1855) Mot inventé par Joseph Pline à partir de racines grecque ἀερό, aéro- et latine plan (de la forme des ailes). → voir ἀερόπλανος, aeroplanos.
Il a été remplacé officiellement en 1911, pour l’aviation militaire, par le terme « avion ». Il n’est tombé en désuétude qu’après la Guerre de 14-18.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
aéroplane aéroplanes
\a.e.ʁɔ.plan\
Un des derniers aéroplanes, le SPAD XIII
Armoiries avec un aéroplane (sens héraldique)

aéroplane \a.e.ʁɔ.plan\ masculin

  1. (Aéronautique) Appareil de locomotion aérienne, muni d’une ou de plusieurs hélices qu’actionnent un ou plusieurs moteurs et qui est soutenu par la dépression de l’air sur des surfaces planes.
    • Parmi les personnes qui sont au courant des travaux de Langley, de Lilienthal, de Pilcher, de Maxim et de Chanute, il en est peu qui n’admettent que, longtemps avant l’an 2000 et fort probablement avant 1950, un aéroplane aura pris son essor, et, après avoir plané, aura atterri sain et sauf à son point de départ. — (H. G. Wells, Anticipations, 1901, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Société du Mercure de France, Paris, 1904)
    • Les aéroplanes asiatiques étaient munis d’ailes latérales flexibles curieusement incurvées, pareilles à celle du papillon, infléchies, faites d’une substance ressemblant à du celluloïd et recouvertes d’une soie aux couleurs brillantes. Ils se terminaient par une longue queue d’oiseau-mouche. — (p. 246)
    • Elle interpelle une femme maigriote et chahuteuse et lui crie avec un accent inimitable:
      , ma petite, si jamais le mistral y souffle à Paris, tu vas t’envoler comme une aéroplane. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 188)
  2. (Aéronautique) Aérodyne à voilure fixe ; cette notion regroupe les planeurs et les avions par opposition aux aérogires à voilure tournante.
  3. (Héraldique) Meuble représentant l’engin du même nom dans les armoiries. Comme l’avion, c’est un meuble récemment entré dans le corpus héraldique. Il n’y a donc pas vraiment de règles concernant sa position ou sa couleur. Toutefois, il est généralement représenté sous la forme d'un biplan vu de dessus et posé en pal, moteur dirigé vers le chef. À rapprocher de avion, ballon et montgolfière.
    • D’azur au filet en sautoir d’or cantonné en chef d’un aéroplane d’argent, en pointe et aux flancs de trois moulins à vent du même ouverts de sable, qui est de la commune d’Issy-les-Moulineaux des Hauts-de-Seine → voir illustration « armoiries avec un aéroplane »

Notes[modifier le wikicode]

Les « aéroplanes » japonais de La Guerre des airs de H. G. Wells étaient en fait des ornithoptères, aéronefs à ailes battantes.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]