a silentio

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l'expression latine : argumentum a silentio

Locution adjectivale [modifier le wikicode]

a silentio \a si.lɛ̃.sjo\ invariable

  1. (Soutenu) Qualifie un argument qui est tu.
    • Mais on a fait observer, avec finesse, que si les documents ne mentionnent guère les désertions de villages, c'est sans doute qu'elles constituaient, aux yeux des contemporains un événement normal, parce que fréquent. L'argument a silentio peut donc servir deux thèses. Mieux vaut ne pas y insister. — (Jean-Marie Pesez & Emmanuel Le Roy Ladurie, Les villages désertés en France : vue d'ensemble , dans Économies, Sociétés, Civilisations, 1965, vol.20, n° 2, pp. 257-290)
    • Quant à Philon, il n'en dit mot, ce que l'on peut interpréter comme une preuve a silentio de sa réprobation envers un lieu de culte dissident. — (Mireille Hadas-Lebel, Philon d'Alexandrie: Un penseur en diaspora, Fayard, 2003)
    • Selon le témoignage de Flodoard — témoignage a silentio — les autres fils d'Herbert II ne jouèrent aucun rôle de son vivant, c'est-à-dire avant le 23 février 943. — (Michel Bur, La Formation du Comté de Champagne: v. 950-v. 1150, Université de Nancy II, 1977, p.509)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]