abâtardir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De bâtard, du préfixe a- et du suffixe verbal -ir.

Verbe [modifier le wikicode]

abâtardir \a.bɑ.taʁ.diʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’abâtardir)

  1. Altérer de façon à faire dégénérer par un mélange génétique.
    • Nous démontrerons dans le courant de cette thèse que ce prétendu type améliorateur n’a produit rien de bon sur nos races, et nous irons même jusqu’à dire qu’il a perdu et abâtardi nos chevaux. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • Le pommier, que je sache, ne méprise point la vigne, ni le palmier le cèdre. Mais chacun se durcit au plus fort et ne mêle point ses racines. Et sauve sa forme et son essence car il est là un capital inestimable qu'il ne convient point d'abâtardir. — (Antoine de Saint-Exupéry, Citadelle (1948), XXXII)
  2. (Figuré) Dégrader.
    • Une longue servitude abâtardit le courage.
    • Courage abâtardi.
  3. (Pronominal) Dégénérer.
    • Cette race s’est abâtardie.
    • Ce plant de vigne s’abâtardit chaque jour.
    • Les plus heureux talents s’abâtardissent dans l’oisiveté.

Synonymes[modifier le wikicode]

abâtardir

s'abâtardir

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Angevin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Selon Verrier et Onillon, le verbe pourrait provenir du gaulois.

Verbe [modifier le wikicode]

abâtardir \Prononciation ?\ 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. (Saint-Paul-du-Bois) Ruiner.

Références[modifier le wikicode]

  • A.-J. Verrier, R. Onillon, Glossaire étymologique et historique des patois et des parlers de l’Anjou, Germain & G. Grassin, Angers, 1908, 580 p., p. 3[version en ligne]