abattis

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De abattre avec le suffixe -is.

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
abattis
\a.ba.ti\

abattis \a.ba.ti\ masculin invariable

  1. Amas de choses abattues, telles que bois, arbres, pierres, maisons.
    • On a fait dans cette forêt un grand abattis de chênes.
    • Cette rue est bouchée par un abattis de maisons.
    • Le charpentier n’épargnait pas la petite forêt, tout en aménageant convenablement ses abatis. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Peut-être la terre serait-elle vendue par petits lots. Il y aurait alors de bons coups à faire. Chacun devait songer à compter ses écus, les tirer de leur cachette, énumérer ses ressources, afin d’avoir sa part dans l’abattis de Saint-Lange. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    1. (Militaire) Retranchement fait d’arbres abattus.
      • Derrière ces abattis, j’élève un parapet avec une banquette & un fossé en avant. Je place, derrière ce parapet, des compagnies de Chasseurs & l’Infanterie des Troupes Légères. — (Lancelot Turpin de Crissé, Commentaires sur les institutions militaires de Végèce, livr.1, chap.10, Paris, Nyon aîné, 1783, p.211)
  2. (Cuisine) Abats de volaille, en particulier : pattes, tête, cou, ailerons, foie et gésier.
    • Lorsque le soleil commençait sa lente descente vers l’ouest, Djida se relâchait un peu et souvent nous fricassait des abattis de volailles dans une poêle à long manche qu’elle déposait à même les braises. — (Dawoud Hamami, Les exilés du Yémen heureux, L’Harmattan, 1994, page 30)
  3. (Familier) Membres du corps humain[1].
    • Numéroter ses abattis.
    • Mme Rodin et l’éditeur Victor causent avec Ambroise, lequel a les yeux perdus et, moins que jamais, ne sait quoi faire de ses abattis : une araignée de mer dressée sur ses pattes arrière. — (Alain Schifres, Le cousin, JC Lattès, 1997)
  4. Action d’abattre un animal, abattage.
    • II est établi dans la Commune un emplacement particulier, affecté spécialement à l’abattis des porcs , et mis à la disposition du public pour cet usage , en se conformant aux Règlemens y relatifs. — (Règlement de police de la Commune de Morges, art 178, Lausanne, Samuel Delisle, 1839, page 56)
    • faire un abattis de gibier.
    1. (Chasse) Gibier abattu.
      • Le niveau actuel des abattis est incertain, mais on l’estime à quelque 2 000 individus par an. — (La conservation et la gestion du blaireau d’Europe (Meles meles), Sauvegarde de la Nature, n°90, Conseil de l’Europe, 1998)
  5. (Chasse) Petit sentier que tracent les jeunes loups.
  6. (Canada) Terrain pas complètement essouché.
  7. (Guyane) Terrain cultivé traditionnellement selon l’agriculture itinérante sur brûlis.
    • La synthèse des données bibliographiques et des observations de terrain montre que cette pratique agricole traditionnelle, appelée abattis, tient une place importante sur les plans social, culturel et écologique. — (Moïse Tsayem Demaze, L’agriculture itinérante sur brûlis en Guyane française : la fin des durabilités écologique et socio-culturelle ?, 2008)
    • Dans le Nord-Ouest amazonien, par exemple, environ un siècle après l’abattis, il devient à peu près impossible à un botaniste professionnel de distinguer la végétation secondaire de la forêt primaire environnante (Sastre 1975). — (Philippe Descola, La nature domestique: symbolisme et praxis dans l’écologie des Achuar, Paris, ‎Maison des sciences de l’Homme & Fondation Singer-Polignac, 1986, page 171)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe abattre
Indicatif Présent
Imparfait
Passé simple j’abattis
Futur simple

abattis \a.ba.ti\

  1. Première personne du singulier du passé simple de l’indicatif de abattre.

Prononciation[modifier le wikicode]

le mot se prononce ordinairement /a.ba.ti/ et /a.ba.tis/ quand il est suivi d’un mot commençant avec une voyelle.


Homophones[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Napoléon Hayard, Dictionnaire Argot-Français, L. Hayard, Paris, 1907, page 7 (→ consulter cet ouvrage)

Angevin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

abattis \Prononciation ?\ masculin

  1. (Boucherie) Abats, abattis.
  2. (Cuisine) Ragoût d’animal de boucherie ou de volaille.

Références[modifier le wikicode]

  • A.-J. Verrier, R. Onillon, Glossaire étymologique et historique des patois et des parlers de l’Anjou, Germain & G. Grassin, Angers, 1908, 580 p., p. 3[version en ligne]