abdiquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin abdicare.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

abdiquer /ab.di.ke/ transitif, 1er groupe (conjugaison)

  1. Renoncer à un pouvoir que l’on exerce ; se démettre de ses fonctions.
    • Abdiquer la royauté.
    • Abdiquer la couronne.
    • Abdiquer le consulat, la dictature.
    • Abdiquer les honneurs.
  2. (Par extension) (Figuré) Renoncer à quelque chose ; abandonner.
    • Le quiétisme […] érigeait en système et posait avec franchise comme suprême perfection l’état d'immobilité et d’impuissance où l'âme parvient à la longue quand elle abdique son activité. (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.178)
    • Pavlov ne s'est pas borné à abdiquer simplement la psychologie en tant que science. Il voyait naître en lui le sentiment d'hostilité irréconciliable envers cette « alliée de la physiologie » qui n'a pas fait ses preuves. (E. Asratian, I. Pavlov : sa vie et son œuvre, p.78, Éditions en langues étrangères, Moscou, 1953)
  3. (Absolument) Abandonner le pouvoir souverain.
    • Ce prince a abdiqué, on l’a forcé d’abdiquer.

abdiquer /ab.di.ke/ intransitif, 1er groupe (conjugaison)

  1. Renoncer à agir, abandonner.
    • Abdiquer devant l'ampleur de la tâche.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Renoncer à un pouvoir (1)

Abandonner le pouvoir souverain (3)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

 (information à préciser ou à vérifier)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]