abrant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

À comparer avec les mots amrant en gallois (« paupière »), abrans en cornique et fabhra, abhra en gaélique (sens identique).

Nom commun [modifier le wikicode]

Mutation Singulier Duel Pluriel
Non muté abrant divabrant abrantoù
Adoucissante inchangé zivabrant inchangé
Spirante inchangé inchangé inchangé
Durcissante inchangé tivabrant inchangé

abrant \ˈa.brãnt\ féminin (duel divabrant, pluriel abrantoù)

  1. (Anatomie) Sourcil.
    • He daoulagad bras du, aet dilufr gant an derzhienn, a vane difiñv dindan he divabrant. — (Honoré de Balzac, Ar Vretechenn Veur, in Al Liamm, niv. 9, Gouere-Eost 1948, p. 38)
      Ses grands yeux noirs, abattus par la fièvre, restaient immobiles sous ses sourcils.
    • Paket e oa he blev stank ha seizheñvel war gern he fenn ; plezennoù ponner a gurunenne he zal levn ha glan ma tamweled warnañ ur pleg etre an div abrant. — (Ernest Hello, Sell ar barner, traduit par Arzel Even, in Al Liamm, niv. 30, Genver–Cʼhwevrer 1952, p. 17)
      Sa chevelure abondante et soyeuse était rassemblée sur le sommet de sa tête ; de lourdes tresses couronnaient son front lisse et pur sur lequel on apercevait un pli entre les deux sourcils.
    • Saig, e werenn leun dirazañ, a sache war e gorn, ur skleurig drant en e zaoulagad, skoachet dindan o abrantoù blevek. — (Abeozen, Bisousig, kazh an tevenn, in Al Liamm, niv. 45, Gouere–Eost 1954, p. 35)
      Saïg, son verre plein devant lui, fumait la pipe, une lueur malicieuse dans ses yeux, cachés sous leurs sourcils touffus.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]