acédie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin acedia (« dégoût, indifférence »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
acédie acédies
\a.se.di\

acédie \a.se.di\ féminin

  1. (Christianisme) Péché de la tristesse et de la désolation spirituelle, dépression spirituelle (ennui, morosité, dégoût, abattement, manque d’enthousiasme et d’intérêt, etc.)
    • Contre l’acédie, je ne me rappelle plus quel Père recommande le travail manuel. Admirable conseil, que j’ai toujours pratiqué spontanément : il n’y a pas de cafard, cette acédie séculière, qui résiste au bricolage. — (Cioran, De l’inconvénient d’être né, 1973, NRF Essais, page 181)
    • Parlant du moine qui expériment l'épreuve de l'acédie, saint Macaire dit que les tentations et les épreuves de toutes sortes l'amènent au bord de l'abîme où il est « à deux doigts » de culbuter. — (Jean Lafrance, Persévérants dans la prière, MédiasPaul & Éditions Paulines, Paris/Montréal, 1982, pp. 45-46)

Variantes[modifier le wikicode]

  • acédia
    • Il veut prier : son cœur ne sait plus de prière.
      Froid, et l’acédia lui desséchant la peau,
      C’est un homme de marbre assis sur un tombeau.
      — (Jules Lemaître, Poésies, Les médaillons, IV : Lares, I : L’auteur de l’Imitation ; Alphonse Lemerre éditeur, Paris, s. d. [après 1881], page 118)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • acédie sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg