académique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Adjectif) Du latin Academicus (« relatif à l’Académie »).
(Nom) (XXIe siècle) Substantivation de l’adjectif, sans doute sous influence de l’anglais academic.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
académique académiques
\a.ka.de.mik\

académique \a.ka.de.mik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui se rapporte aux académies.
    • Les bureaux de l’inspection académique.
    • Conférences, questions académiques.
    • Séances académiques.
  2. Qui appartient, qui convient à des académiciens. Se dit quelquefois d’un homme qui a des droits à être reçu académicien.
    • Un talent académique.
  3. Qui se rapporte à la doctrine philosophique de Platon.
    • École académique.
  4. En parlant des formes du style, signifie souvent : forcé, guindé, trop solennel, trop étudié, peu naturel.
    • Ce que nous vous proposons n’est point une discussion académique de principes. — (Michel Bakounine, Œuvres, tome I, édition P.-V Stock, 1907, p.3)
    • Le succès de ce type de langage en marge du français académique chez les adultes, entraîne au niveau de la jeunesse déscolarisée des années 1980, la création d'un parler similaire : le nouchi. — (Germain-Arsène Kadi, Le champ littéraire africain depuis 1960: Romans, écrivains et sociétés ivoiriens, L'Harmattan, 2010, page 143)
  5. (En particulier) Relatif à l’Académie française.
    • Discours académique.
    • Fauteuil académique.
  6. (Belgique) (Québec) Universitaire.
    • Année académique.
      Note : Ce sens est dénoncé comme anglicisme au Canada.
  7. (Belgique) Relatif à un retard toléré.
    • Le quart d'heure académique.

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
académique académiques
\a.ka.de.mik\

académique \a.ka.de.mik\ masculin

gymnaste debout sur un pied, penchée en arrière, dessinant des cercles avec un ruban. elle est vêtue d’une combinaison argentée recouvrant ses bras, son torse et ses jambes, décorée de noir à l’encolure
Une gymnaste rythmique portant un académique (sens 3).
  1. (Souvent au pluriel) Personne ou artiste se rattachant aux usages de l’académisme ou « art académique » ou encore, péjorativement, « art pompier ».
    • C’est un simple récepteur, tandis qu’au contraire on a relégué dans la grande masse des académiques et des pompiers les artistes n’ayant su que faire se survivre des schémas et des attitudes conformistes, sans tenir compte de ces changements-là. — (Philippe Rivière et Laurent Danchin, La métamorphose des médias : sens et non sens de l’art contemporain, chapitre « La concurrence des médias au cours de la révolution industrielle », sous-chapitre « Peinture et photographie : un problème d’adaptation réciproque », page 133 (réédition numérique). Éditions La Manufacture, collection « Les Essais de la Manufacture », 1990. Note : le titrage des chapitres, dans l’édition imprimée d’origine (accessible sur Gallica), semble différer de celui des chapitres et sous-chapitres de la réédition numérique.)
  2. (Souvent au pluriel) Personne appartenant l'enseignement supérieur.
    • Les questions sont cruciales pour les académiques. La composition du corps enseignant est un autre aspect des tensions existant. — (Stéphane Bell, Stéphane Bett, La recherche scientifique et le développement en Afrique, 2008)
    • Mounier conclut tout de même à un « affaiblissement de la frontière qui sépare usages académiques et non académiques au sein d’environnements hybrides », fût—ce de la part notamment des académiques eux-mêmes. — (Olivier Glassey et Olivier Moeschler, chapitre de conclusion « Prendre la mesure de la valeur d’usage des sciences », page 220, dans Penser la valeur d'usage des sciences (publié sous la direction d'Olivier Glassey, Jean-Philippe Leresche et Olivier Moeschler). Éditions des Archives contemporaines, 2013.)
  3. (Danse)(Gymnastique) Combinaison moulante portée par les danseurs ou gymnastes, recouvrant le corps des pieds jusqu’aux épaules (avec ou sans manches).

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]