académique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Adjectif) Du latin Academicus (« relatif à l’Académie »).
(Nom) (XXIe siècle) Substantivation de l’adjectif, sans doute sous influence de l’anglais academic.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
académique académiques
\a.ka.de.mik\

académique \a.ka.de.mik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui se rapporte aux académies.
    • Les bureaux de l’inspection académique.
    • Conférences, questions académiques.
    • Séances académiques.
  2. Qui appartient, qui convient à des académiciens. Se dit quelquefois d’un homme qui a des droits à être reçu académicien.
    • Un talent académique.
  3. Qui se rapporte à la doctrine philosophique de Platon.
    • École académique.
  4. En parlant des formes du style, signifie souvent : forcé, guindé, trop solennel, trop étudié, peu naturel.
    • Ce que nous vous proposons n’est point une discussion académique de principes. — (Michel Bakounine, Œuvres, tome I, édition P.-V Stock, 1907, p.3)
    • Le succès de ce type de langage en marge du français académique chez les adultes, entraîne au niveau de la jeunesse déscolarisée des années 1980, la création d'un parler similaire : le nouchi. — (Germain-Arsène Kadi, Le champ littéraire africain depuis 1960: Romans, écrivains et sociétés ivoiriens, L'Harmattan, 2010, page 143)
  5. (En particulier) Relatif à l’Académie française.
    • Discours académique.
    • Fauteuil académique.
  6. (Belgique) (Québec) Universitaire.
    • Année académique.
      Note : Ce sens est dénoncé comme anglicisme au Canada.
  7. (Belgique) Relatif à un retard toléré.
    • Le quart d'heure académique.

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
académique académiques
\a.ka.de.mik\

académique \a.ka.de.mik\ masculin

  1. (Souvent au pluriel) Personne ou artiste se rattachant aux usages de l’académisme ou « art académique » ou encore, péjorativement, « art pompier ».
    • C’est un simple récepteur, tandis qu’au contraire on a relégué dans la grande masse des académiques et des pompiers les artistes n’ayant su que faire se survivre des schémas et des attitudes conformistes, sans tenir compte de ces changements-là. — (Philippe Rivière et Laurent Danchin, La métamorphose des médias : sens et non sens de l’art contemporain, chapitre « La concurrence des médias au cours de la révolution industrielle », sous-chapitre « Peinture et photographie : un problème d’adaptation réciproque », page 133 (réédition numérique). Éditions La Manufacture, collection « Les Essais de la Manufacture », 1990. Note : le titrage des chapitres, dans l’édition imprimée d’origine (accessible sur Gallica), semble différer de celui des chapitres et sous-chapitres de la réédition numérique.)
  2. (Souvent au pluriel) Personne appartenant l'enseignement supérieur.
    • Les questions sont cruciales pour les académiques. La composition du corps enseignant est un autre aspect des tensions existant. — (Stéphane Bell, Stéphane Bett, La recherche scientifique et le développement en Afrique, 2008)
    • Mounier conclut tout de même à un « affaiblissement de la frontière qui sépare usages académiques et non académiques au sein d’environnements hybrides », fût—ce de la part notamment des académiques eux-mêmes. — (Olivier Glassey et Olivier Moeschler, chapitre de conclusion « Prendre la mesure de la valeur d’usage des sciences », page 220, dans Penser la valeur d'usage des sciences (publié sous la direction d'Olivier Glassey, Jean-Philippe Leresche et Olivier Moeschler). Éditions des Archives contemporaines, 2013.)

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]