accepteur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1509) Du latin acceptor.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
accepteur accepteurs
\ak.sɛp.tœʁ\

accepteur \ak.sɛp.tœʁ\ masculin

  1. (Finance) Celui qui accepte.
    • L’accepteur d’une lettre de change devient personnellement débiteur de la somme.
    • C'est pourquoi l'on autorise le tiré accepteur à opposer toutes les exceptions au tireur porteur. — (Augustin Boujeka, La provision: essai d'une théorie générale en droit français, 2001)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin accepteur
\ak.sɛp.tœʁ\
accepteurs
\ak.sɛp.tœʁ\
Féminin accepteuse
\ak.sɛp.tøz\
accepteuses
\ak.sɛp.tøz\

accepteur \ak.sɛp.tœʁ\

  1. (Rare) Qui accepte.
    • Tout médicament introduit dans un organisme peut être considéré comme une molécule étrangère qui va réagir avec l'organisme accepteur. — (Cahiers médicaux lyonnais, volume 48, Association lyonnaise de l'externat, 1972, page 1870)
    • Les acides aminés se fixent à l'extrémité –OH monocaténaire libre de la tige accepteuse. — (Georges B. Johnson & collègues, Biologie, traduit par Charles Van Hove, De Boeck Supérieur, 2011, page 291)
    • Il avait les deux bras tendus vers une assistance qui était tout ouïe, tout aux aguets, accepteuse de bonnes paroles galvanisantes ! — (Gordon Zola, C’est pas sorcier, Harry, Bouquineo, page 26)

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin acceptor.

Nom commun [modifier]

accepteur \Prononciation ?\ masculin

  1. Celui qui reçoit.
  2. Celui qui fait acception de.

Références[modifier]