acharner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de chair et de carne.

Verbe [modifier le wikicode]

acharner \a.ʃaʁ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’acharner)

  1. Donner aux chiens, aux oiseaux de proie le goût, l’appétit de la chair.
  2. Exciter un animal, un homme contre un autre.
    • On avait acharné les chiens contre le taureau. Je ne sais qui peut les avoir ainsi acharnés les uns contre les autres. Ils sont acharnés au combat.
  3. (Figuré) Agir avec une animosité opiniâtre.
    • Un combat acharné.
  4. (Pronominal) S’attacher avec fureur, avec opiniâtreté.
    • Il semblait vraiment que la nature s’acharnât contre ces infortunés hiverneurs. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Les opticiens se sont acharnés pendant plus de 60 ans à corriger ces multiples aberrations avec plus ou moins de bonheur ; mais c'est seulement vers 1890, époque où apparurent les premiers anastigmats, qu'ils purent présenter une solution satisfaisante. — (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, page 88)
    • Un groupe de biplans allemands, dans le but de dominer les cataractes et les usines, essayait de se maintenir au zénith en une phalange serrée que les Jaunes s’acharnaient à vouloir disperser. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 311 de l’éd. de 1921)
    • Immédiatement, un soldat le blessa d'un coup de baïonnette. Michaïlo tomba et les soldats s’acharnèrent sur lui en le lardant de quinze coups. — (Rodolphe Archibald Reiss, Comment les Austro-Hongrois ont fait la guerre en Serbie, 1915)
    • Plus la lutte contre les schismatiques s’aggrave, plus l’Église s’acharne contre les juifs, qu’elle soupçonne d’être de connivence avec les hérétiques. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Je me demande jusqu’à quel point une maladie peut s’acharner sur un être. — (Marie Griessinger, On reconnaît le bonheur au bruit qu’il fait en s’en allant, 2015)
  5. (Pronominal) S’attacher à quelque chose avec excès.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mot dérivé de charner avec le préfixe a-.

Verbe [modifier le wikicode]

acharner \Prononciation ?\ transitif

  1. (Vènerie) Nourrir de chair, curer.
  2. Remplir.

s’acharner \Prononciation ?\ pronominal

  1. Se nourrir.

Références[modifier le wikicode]