acquitter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin ad composé avec le substantif quitte.

Verbe [modifier le wikicode]

acquitter \a.ki.te\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’acquitter)

  1. Rendre quitte, libérer des dettes. Se dit en parlant des personnes et des choses.
    • Il les acquitta de ce qu’ils lui devaient.
    • J’ai acquitté entièrement cette propriété.
    • Il devait sur sa charge, mais il l’a tout à fait acquittée.
    • Il s’est bien acquitté depuis tel temps.
    • Il s’est acquitté de vingt mille francs depuis peu.
    • (Proverbial) Qui s’acquitte s’enrichit.
    • Acquitter une lettre de change, un billet à ordre, un mémoire : Constater, en y apposant sa signature au bas des mots Pour acquit, que le montant en a été payé.
  2. Payer.
    • Bourgeois et manants acquittaient la taille, la capitation, les vingtièmes, les aides. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Beaucoup de navires feront du charbon à Colon, et tous seront forcés de s'arrêter au port d'entrée pour acquitter le péage, prendre des pilotes. — (Bulletin de l'Union Géographique du Nord de la France, Douai, 1903, p. 125)
    • Des localités aussi éloignées qu’Aussonce, Le Ménil, Lépinois, Germigny-pend-la-pie, entre Suippe et Retourne, acquittent également le droit de poiture. — (Pierre Desportes, Reims et les Rémois : aux XIIIe et XIVe siècles, vol. 3, A. et J. Picard, 1979, p. 416)
    • (Figuré) Acquitter sa promesse, sa parole : Remplir la promesse qu’on a faite.
    • (Figuré) Acquitter sa conscience : Faire ce qu’on croit être obligé de faire en conscience.
  3. (Droit) (Criminel) Renvoyer absous d’une accusation.
    • Ses juges viennent de l’acquitter.
    • Il n’a été acquitté que d’une voix.
  4. (Informatique) Confirmer la prise en compte d’un message à un programme.
    • […] désarmer le délai de garde et acquitter le message de réponse ; exécuter le retour de procédure, avec transmission des résultats ; tout se passe alors, pour le processus client, comme pour le retour d’un appel de procédure local. — (Michel Riveill, Roland Balter, Communication synchrone entre programmes par RPC et RMI)
  5. (Pronominal) (Figuré) Satisfaire à une obligation, la remplir.
    • Pour s’acquitter en marchandises et en travail, il fallait qu'elle équipât et suréquipât son territoire au point de vue industriel, qu'elle augmentât à la fois sa production et son exportation, qu'elle inondât ses créanciers de ces marchandises […]. — (L'Illustration, n° 4648-4660, 1932, p. 268)
    • Il s’acquitte de ses fonctions à la satisfaction générale.
    • Il s’acquitte en conscience de tout ce qu’il fait.
    • Il s’acquitte avec zèle de cet emploi.
    • Il s’en acquitte dignement.
    • Elle s’en est aisément acquittée.
    • S’acquitter des obligations qu’on a à quelqu’un : Les reconnaître par ses services.
    • On dit dans le même sens :
    • S’acquitter envers quelqu’un.
  6. (Pronominal) Également, en termes de jeu, regagner ce qu’on a perdu et rester quitte à quitte.
    • J’ai joué contre lui jusqu’à ce qu’il se fût acquitté.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]