ad feminem

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin ad feminam, par l’erreur courante feminem pour feminam.

Locution adjectivale [modifier le wikicode]

ad feminem \ad fe.mi.nɛm\ invariable

  1. (Non standard) Variante de ad feminam (« contre une femme »).
    • « Je n’aime pas les attaques ad hominem ou ad feminem, je n’aime pas les attaques personnelles », avait-il ajouté, alors que des responsables du PS, eux, réclament la démission de la ministre. — (Le PS réclame la démission de MAM , LeParisien.fr, 6 février 2011)
    • Après avoir examiné pourquoi cette si jolie « petite reine de vingt ans » a pu être transformée en une « Messaline royale » ou une « Frédégonde moderne », pour ne reprendre que quelques-uns des qualificatifs si délicats dont Marie-Antoinette a pu être affublée, il faut se poser la question du « comment » : de quelles façons et par quels moyens s’est opéré ce miracle de la propagande ad feminem ? — (Annie Duprat, Marie-Antoinette 1755-1793 : Images et visages d’une reine, aux éditions Autrement, 2016)
    • Mais, à côté de ces revendications, somme toute démocratiques, qui luttent pour une cause – liberté ou transparence de l’information –, se développent d’autres requêtes qui sont avant tout des attaques ad hominem ou ad feminem. — (Francois Jost, La méchanceté en actes à l’ère numérique, CNRS Éditions, 2018)

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin ad feminam, par l’erreur courante feminem pour feminam.

Locution adjectivale [modifier le wikicode]

ad feminem \æd ˈfɛm.ə.nəm\ ou \æd ˈfɛm.ə.ˌnɛm\ (États-Unis), \æd ˈfɛm.ɪ.nəm\ ou \æd ˈfɛm.ɪ.nɛm\ (Royaume-Uni)

  1. (Non standard) Variante de ad feminam (« contre une femme »).
    • We support religious liberty just as we support heterosexual marriage. And the fact is: this change unsettles some people. I understand that, and we need to be more cognizant of it, and sensitive to it, instead of engaging, as some sadly have, in ad feminem abuse. (Yes, I’m talking about Miss California, who may not be terribly smart but whose position is not inherently bigoted and whose qualms can be accommodated without obloquy). — (Gay Marriage And “Ad Feminem Abuse”, 4 mai 2009)