ad patres

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin ad patres (« chez les ancêtres »).

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

ad patres \ad pa.tʁɛs\

  1. Au royaume des morts.
    • Eh bien, Monsieur, il ne m’a pas écoutée, il est mort, il a emporté dans la tombe son superbe poëme. Je m’étais déjà arrangée avec un libraire, qui m’en donnait un prix considérable ; mais bah ! voilà M. Delille ad patres, et l’ouvrage aussi. — (Charles Brifaut, Récits d’un vieux parrain à son jeune filleul dans Œuvres, P. Diard, 1858, t. 1, p. 300)
    • Nos chasseurs à pied surtout, avec leurs carabines qui envoient un homme ad patres à des distances de tous les diables, avaient la manie de chercher leur cible quotidienne de l'autre côté du ravin. — (Georges Bell, La croix d'honneur, Paris : chez Achille Faure, 1867, p. 30)
    • Etranglée ou poignardée, la femme n’en est pas moins ad patres. — (Eugène Chavette, La Chambre du crime, 1875)
    • Il faudra bien se passer de lui, et pour cause, pensa Michel, qui mieux que personne savait à quoi s’en tenir sur ce point et se flattait d’avoir expédié ad patres, de sa propre main, le coquin millionnaire. — (Adolphe d’Ennery, Seule !, J. Rouff, 1898, t. 2, p. 1270)
    • Je n'avais même plus peur de mon poursuivant : quoique je fusse à peu près sûr de ne pas l'avoir envoyé ad patres, il était peu probable qu'il se portât comme un charme. — (Didier Sénécal, Mortelle collection, éd. Fleuve Noir, 2011)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]


Références[modifier le wikicode]