aerva

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du vieux breton airma(ou).[1]
De aer (« bataille, massacre ») avec le suffixe -va.
À comparer avec les mots aerfa en gallois, arva en cornique.

Nom commun [modifier le wikicode]

aerva \ˈɛr.va\ masculin (pluriel : aervaoù)

  1. (Archaïsme) (Rare) Champ de bataille.
    • Evezia piz a rejont dre ar vro el lec'hiou m’oa bet enno an aervaou, ha kaout a rejont arcʼhant hag aour kement ma ’z ejont da binvidien. — (Branwen mercʼh Llyr, traduit par Abeozen, in Gwalarn, niv. 6, Hañv 1936, p. 75)
      Ils examinèrent avec attention de par le pays les endroits où avaient été les champs de bataille, et ils trouvèrent tellement d’or et d’argent qu’ils devinrent riches.
    • Dre n’edo mui ar stourm war an aerva nemetken, hogen, ivez war dachenn ar menoziou, tud ’zo, re boellek o spered, a en em lakaas da zisranna ha da bizskeja ar menoz broadel evel ma reer gant eur menoz prederouriezel bennak. — (Maopreden, Arnodskridenn war istor Iwerzon, in Gwalarn, niv. 146-147, Meurz-Ebrel 1942, p. 155)
      Comme la lutte ne se poursuivait plus seulement sur le champ de bataille, mais aussi sur le terrain des idées, certains, ceux qui étaient avisés, se mirent à décortiquer et à analyser l’idée nationale comme on le fait pour une idée philosophique quelconque.

Références[modifier le wikicode]