affirmer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIIe siècle) Du latin affirmare.

Verbe [modifier le wikicode]

affirmer \a.fiʁ.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’affirmer)

  1. Assurer, soutenir qu’une chose est vraie.
    • Rabalan se sentit troublé. Du moment que le maire affirmait d’une façon aussi autoritaire qu’il était sorcier, il fallait le croire… Ça l’étonnait pourtant. — (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • Lorsque dans une armée le besoin de récompenses se fait très vivement sentir, on peut affirmer que sa valeur est en baisse. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, page 359)
    • On ne parlait que de s’élancer dans les airs et tout le monde affirmait : « C’est forcé qu’on y vienne ! » mais on n’y venait pas sans anicroches. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 17 de l’édition de 1921)
    • […] ils n'ignorent rien de tout cela et savent notamment fort bien que c'est en l’affirmant qu'ils créeront cette éternité de barbarie nécessaire au maintien des institutions qui leur sont chères. — (Julien Benda, La trahison des clercs, 1927, édition revue & augmentée, Grasset, 1946, page 194)
    • Vous m'avez affirmé, sévères dénonciateurs, que les usines clermontoises étaient le centre d'un système d'aspiration qui attirait à lui toutes les forces humaines. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • D'autre part, les renseignements recueillis sur la ménagère établissaient qu'elle radotait assez souvent et n'était pas capable, pour peu qu'on insistât, d’affirmer deux fois les mêmes choses. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  2. (Logique) Exprimer qu’une chose est certaine.
    • Toute proposition affirme ou nie.
    • Ce sont vos affirmations qui provoquent et justifient mes négations. Cessez d’affirmer et je cesserai de nier. — (Sébastien Faure, Douze preuves de l'inexistence de Dieu, conférence de 1908)
  3. (Justice) Assurer avec serment.
  4. Assurer fermement.
    • Il régnait, en fait, depuis la maladie de son père (1179) et n'avait négligé aucune occasion d’affirmer son autorité, en prenant le contrepied des décisions paternelles. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • La cité mosane prospère tant et si bien qu'en 1905, elle réussit à chiper à Bruxelles la célébration du 75e anniversaire de l'indépendance, tout en affirmant sa différence, sa « wallonitude ». — (Christine Renardy, Liège et l'Exposition universelle de 1905, 2005, page 18)
  5. Rendre plus ferme.
    • Siè, dit Arsène André, reprenant le wallon de son enfance pour mieux affirmer sa réplique. Siè, Adonis !… siè! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Mais l’ambiance devint nettement plus enthousiaste lorsque commencèrent à arriver des tableaux des écoles françaises dont la cote internationale était déjà à peu près affirmée. — (Georges Perec, Un cabinet d’amateur, 1979, Le Livre de Poche, page 108)
    • Partout, l’idée anti-germanique prend corps, et l’esprit slave, si longuement tenu sous séquestre, affirme sa vitalité. — (La Nouvelle revue, 1890, volume 67, page 182)
  6. (Pronominal) Se manifester clairement, nettement.
    • Il s'affirme de plus en plus.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]