affluer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin affluere (« couler vers, affluer »).

Verbe [modifier le wikicode]

affluer \a.fly.e\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Couler vers, en parlant des eaux qui se rendent et se réunissent dans un même lit.
    • Plusieurs ruisseaux et plusieurs rivières affluent dans la Seine, dans le Rhône.
  2. (Par analogie) Couler vers, en parlant des humeurs du corps
    • Il faut empêcher le sang d’affluer vers telle partie.
  3. (Figuré) Abonder ; arriver en abondance.
    • […] ; des centaines d'embarcations affluent de tous côtés, forment un immense demi-cercle autour des cétacés et les chassent vers quelque crique, où ils sont promptement massacrés. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.37)
    • Entrez avec moi dans ce logis, où affluent princes, diplomates, cardinaux, où vous allez coudoyer tout ce qu'il y a d'illustre au monde. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Quand tout dort encore, les larges avenues de Carpentras voient affluer des amoncellements d'asperges, de petits pois, de pomme de terre, de cerises et de fraises. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • L'assistance médicale était organisée ; les infirmeries indigènes, créées dans chacun de nos postes, voyaient affluer, chaque jour, des centaines de consultants […]. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 177)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]