agiau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom 1) De l’ancien français agies (« images, ornements ») dont le singulier agiot n’est pas attesté. Possiblement issu du latin adjectum (« ce qui est ajouté »).
(Nom 2) (XVe siècle) Vraisemblablement d’origine liturgique des prières, appelées antiennes impropères, Agios o Theos, Agios ischyros, Agios athánatos eléison imas qui sont des invocations où l’on chantait et faisait beaucoup de signes extérieurs d’adoration. Du grec ancien ἅγιος, agios (« saint »).
(Nom 3) (1532) De l’italien agio (« commodité, voisinage »), qui vient de l’ancien occitan aize, lui même issu de l’ancien français aise que l’on peut aussi relier au latin tardif et médiéval adjacens.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
agiau agiaux
\a.ʒjo\

agiau \a.ʒjo\ masculin

  1. (Rare) (Vieilli) Colifichet, parure.
    • Mon savant confrère M. Littré a bien voulu me communiquer quelques textes, dont aucun malheureusement n’est antérieur au XV siècle, et qui donnent le mot agiaux ou agios, avec le sens de parure, ornements, affiquets. Ménage remarque qu’à Paris on dit les agios de la mariée de village, c’est-à-dire sa parure. — (Prosper Mérimée, Études sur les arts du Moyen âge, 1884, page 369)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
agiau agiaux
\a.ʒjo\

agiau \a.ʒjo\ masculin

  1. (Rare) (Vieilli) (Par extension) Minauderie ; manière obséquieuse.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 3[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
agiau agiaux
\a.ʒjo\

agiau \a.ʒjo\ masculin

  1. Pupitre de doreur où l’on posait les cahiers de feuilles d’or.
    • Je ne veidz oncques tant de sandeaulx, tant de flambeaulx, de torches, de glimpes et d’agiaux — (François Rabelais, Pantagruel, Volume V, page 10, 1532)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]