aimé

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Aime, aime, Aimé, aimè

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Participe passé adjectivé de aimer.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin aimé
\ɛ.me\

aimés
\ɛ.me\
Féminin aimée
\ɛ.me\
aimées
\ɛ.me\

aimé \ɛ.me\

  1. Chéri.
    • Quand Lucien eut engagé la lutte par une de ces fortes bouderies dont se rient les femmes encore libres d’elles-mêmes et qui n’attriste que les femmes aimées, Louise prit un air digne et commença l’un de ces longs discours bardés de mots pompeux. — (Honoré de Balzac, Nouvelles Scènes de la vie de province, Meline Cans et Compagnie, 1837, page 124)
    • Nous nous souvenons du premier dîner avec l’être aimé (nous pouvions à peine manger, tant le désir de l’autre nous emplissait). Nous nous souvenons du goût de son corps sur notre langue. — (Françoise Vergès, À vos mangues !, traduction de Dominique Malaquais, dans Politique africaine, 2005/4, n° 100, p. 319)
  2. Apprécié.
    • Évitez l’erreur fréquente qui consiste à obliger l’enfant à finir le plat qu'il n’aime pas en lui promettant un dessert aimé après. — (Jacqueline Rossant-Lumbruso, ‎Lyonel Rossant, Bien nourrir son bébé : De 0 à 3 ans, Odile Jacob, 2007, page 180)

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe aimer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
aimé

aimé \ɛ.me\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe aimer.
    • En françois, nous ſignifions la même choſe [l’interrogation], en mettant les pronoms je, vous, il, ce, après les perſonnes des verbes ; au lieu que, dans les façons de parler ordinaires, ils ſont devant : car ſi je dis, j’aime, vous aimez, il aime, c’est ; cela ſignifie l’affirmation : mais ſi je dis, aime-je ? aimez-vous ? aime-t-il ? eſt-ce ? cela ſignifie l’interrogation. D’où il s’enſuit, pour le marquer en paſſant, qu’il faut dire, ſens-je, lis-je, & non pas ſentez-je, liſez-je ; parce qu’il faut toujours prendre la perſonne que vous voulez employer, qui eſt ici la premiere : je ſens, je lis, & tranſporter ſon pronom pour en faire un interrogant.
      Et il faut prendre garde, que, lorſque la premiere perſonne du verbe finit par un
      e féminin, comme, j’aime, je penſe, alors, cet e féminin, ſe change en maſculin dans l’interrogation, à cauſe de je qui ſuit, & dont l’e eſt encore féminin ; parce que notre langue n’admet jamais deux e féminins de ſuite à la fin des mots. Ainſi il faut dire aimé-je, penſé-je : & au contraire il faut dire : aime-tu, penſe-t-il, marque-t-il, & ſemblables. — (Antoine (Theologe) Arnauld, Œuvres de Messire Antoine Arnauld, tome quarante-unième, Grammaire générale et raisonnée, chapitre XXIII, Des conjonctions & des interjections, Sigismond d’Arnay & Compagnie, Paris, 1780, page 76)

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]