alcoolo

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Apocope d’alcoolique, avec le suffixe -o pour le caractère familier.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
alcoolo alcoolos
\al.ko.lo\
ou \al.kɔ.lo\

alcoolo \al.ko.lo\ ou \al.kɔ.lo\ masculin et féminin identiques

  1. (Familier) (Péjoratif) Qui souffre d’alcoolisme.
    • Ce type a l'air vraiment génial. Et pour nos amis franchement alcoolos et leur entourage, quel rêve ! Sauf qu'on ne pourra pas les faire bénéficier de ce traitement tant que le médicament n'aura pas été testé. — (Alix de Saint-André, L'angoisse de la page folle, Éditions Gallimard, 2016)
    • Trop de doute rend toxico, alcoolo, ou alors vous vous perdez dans le cul, ou l’amour, ou le centre commercial. C’est une béquille. Faut apprendre à s’en priver. Pas du tout de doute, c’est pire. Le sol se dérobe un jour, et il n’y a que le vide qui vous attend. — (Le Devoir, 8 février 2014)
    • À lire absolument pour l’apologie des grands-parents maternels polytoxicos solidement rétablis et pour l’hymne d’amour à la mère indigne alcoolo, voleuse, menteuse, violente, abusive, droguée, irrécupérable. — (Le Papier de Verre, bulletin de l’URSA (Unité pour la recherche et les soins en alcoologie), Centre hospitalier des Quatre-Villes, Saint-Cloud, n° 54, janvier 2020, page 9)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
alcoolo alcoolos
\al.ko.lo\
ou \al.kɔ.lo\

alcoolo \al.ko.lo\ ou \al.kɔ.lo\ masculin et féminin identiques

  1. (Familier) (Péjoratif) Alcoolique.
    • Je me contenterais aussi bien d’être un alcoolo, un semi-clodo qu’en a rien à branler, qui glande. — (Alexandre Lacroix, Quand j'étais nietzschéen, 2014)
    • Toujours est-il que Nanar était un buveur-né, pour pas dire un alcoolo très dépendant du nectar fermenté. — (Abdoulaye Diallo, Les diplômés de la galère: de l’Afrique à la jungle française, 2008)
    • Après le succès mondial remporté par Rachel, sympathique alcoolo et défoncée de la « La fille du train », Paula Hawkins, qui a le chic pour dégoter des héroïnes cinglées et brinquebalantes, met en scène deux sœurs qui se détestent. — (Dominique Simonnot, Algues, ragots, noyades et blablabla, Le Canard enchaîné, 14 juin 2017, page 6)
    • Quelques alcoolos faisaient un cirque vaseux. Les alcoolos m’emmerdent, ils ne sont jamais drôles. — (Claude Courchay, Les Américains sont de grands enfants, Flammarion, 1979, p. 136)

Synonymes[modifier le wikicode]

→ voir ivrogne

Prononciation[modifier le wikicode]