alea jacta est

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin iacta alea est [1], phrase attribuée par Suétone à Jules César lors du franchissement du Rubicon en 49 avant J.-C.
L’inversion des mots par rapport à la citation latine correspond à la logique grammaticale française sujet-verbe. On note parfois une francisation poussée en aléa jacta est.
Voyez alea (« jeu de hasard, jeu de dés, dé ») et iacere (« jeter ») ; littéralement : « les dés sont jetés ».

Locution-phrase [modifier]

alea jacta est

  1. Le sort en est jeté.
    • ... et me livrais à toute une mimique d’hésitation, avant que, prononçant mon alea jacta est ! sous la forme plus moderne de : Allons-y ! je fis tinter la sonnerie, qui, du coup, arrêta les palpitations inutiles. (Émile Goudeau, Patrick Ramseyer, Léo Trézenik, Dix ans de bohème, 2000)
    • Alea jacta est. Le dé était jeté ! À partir du jour où l’Assemblée abandonna le droit de nommer le président de la République, l’attention du pays se détourna d’elle et de ses débats. (Daniel Stern, Histoire de la révolution de 1848, 1853)

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]