alguazil

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’espagnol alguacil lui-même issu de l’arabe الوزير, al wazir (« vizir »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
alguazil alguazils
\al.ɡwa.zil\

alguazil \al.ɡwa.zil\ masculin

  1. (Vieilli) Agent de police qui remplissait à la fois les fonctions d’huissier, de sergent de ville et de gendarme, en Espagne.
    • On respecte beaucoup les alguazils en Espagne, presque autant que les constables en Angleterre. En maltraiter un est un cas pendable. — (Prosper Mérimée, Lettres d’Espagne, 1832, rééd. Éditions Complexe, 1989, pages 62-63)
    • Si ce ne sont, répondit un muletier, des alguazils du village de Cienfugos en tournée, ce sont des voleurs qu’aura envoyés à la découverte l’infernal Gil Pueblo, leur capitaine. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Comme toujours en pareille circonstance, le juez de letras – juge criminel flanqué d’une nuée d’alguazils déguenillés – arriva sur le lieu du meurtre lorsqu’il était trop tard. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Les autorités douanières de Panama me traitèrent avec la plus grande courtoisie et me firent escorter d’un alguazil pour constater que ma grand'voile embarquait bien à bord du Firecrest. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. (Tauromachie) Officier de corrida.
    • A un signal donné par le président de la course, un alguazil mayor, accompagné de deux alguazils en costume de Crispin, tous les trois à cheval, et suivis d’une compagnie de cavalerie, font évacuer l’arène et le corridor étroit qui la sépare des gradins. Quand ils se sont retirés avec leur suite, un héraut, escorté d’un notaire et d’autres alguazils à pied, vient lire au milieu de la place un ban qui défend de rien jeter dans l’arène, de troubler les combattants par des cris ou des signes, etc. — (Prosper Mérimée, Lettres d’Espagne, 1832, réédition Éditions Complexe, 1989, page 38)
    • La garde nationale à cheval, qui est fort bien montée et fort bien habillée, faisait le tour de l’arène, précédée de deux alguazils en costume, panache et chapeau à la Henri IV, justaucorps et manteau noirs, bottes à l’écuyère, et chassait devant elle quelques aficionados obstinés et quelques chiens retardataires. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
  3. (Par extension) (Ironique) Toutes sortes d’agents de police.
    • La police a mis tous ses alguazils à ses trousses.
    • Comment, disaient-ils, / Avec nos nacelles / Fuir les alguazils? — (Victor Hugo, Guitare)
    • Nous descendîmes l’escalier, le malheureux appuyé à mon bras et suivi par le chef et ses deux alguazils. Arrivés dans la cour, un des deux agents courut au fiacre et en ouvrit la portière. — (Alexandre Dumas, Gabriel Lambert, le bagnard de l’opéra, 1844)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • La prononciation \al.ɡwa.zil\ rime avec les mots qui finissent en \il\.
  • Prononciation indiquée par É. Littré : « (al-goua-zil) »[Él], à lire \al.ɡwa.zil\.
  • EN 1890, M.-A. Lesaint et Chr. Vogel ont noté la prononciation sous la forme « (al-gou-a-zil) »[MAL].
  • France (Vosges) : écouter « alguazil [Prononciation ?] »

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Portugais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’arabe الوزير, al wazir (« le vizir »).

Nom commun [modifier le wikicode]

alguazil \Prononciation ?\ masculin

  1. Alguazil.

Variantes[modifier le wikicode]