alléguer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin allegare[1], de al pour ad (« vers »), et de legare (« envoyer, envoyer vers, citer, invoquer »).

Verbe [modifier]

alléguer \a.le.ɡe\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Citer comme autorité, comme preuve de ce qu’on affirme, comme justification.
    • La famille allégua la nécessité d’un voyage subitement ordonné par le médecin de la maison qui trempa dans cette excuse nécessaire ; […]. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  2. (En particulier) Citer l'auteur d'une information, d'une nouvelle, etc.
  3. Mettre en avant.
    • Je fis au capitaine des remontrances sur sa conduite imprudente […]. Il chercha à s’excuser en alléguant des raisons plus ou moins absurdes, …. — (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Il n’y a aucune exagération à alléguer que, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, les populations se trouvaient approvisionnées plus qu’à leur suffisance,[…]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 407 de l’éd. de 1921)
    • On alléguera que tout de même quelque chose avait été fait. Soit ! bien peu de chose. Et, à ce peu de chose il fallut renoncer. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • J’alléguai mille causes de retard ; je fis ressortir l’utilité de continuer à D*** quelques cours que je n'avais pu suivre à Gottingue ; […]. — (Benjamin Constant, Écrits littéraires (1800-1813), éd. M. Niemeyer, 1995, p.134)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]

  1. « alléguer », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
    A universal etymology dictionary, 2008 → consulter cet ouvrage