aloès

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Aloes, aloes, aloës, àloes

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIe siècle)[1] Du latin aloe qui désignait différentes plantes dont une plante ligneuse [C].
Alexandre de Théis en 1810 remarque que « cette plante s’appelle en arabe العود, al-ûd (« bois ») » et les Arabes étant ceux qui l'ont fait « connaître d'abord, il est à croire que les Grecs en ont emprunté et le nom et la chose ».[2]. Littré[3], Pihan[4] Enrico Narducci[5] ne l'ont pas contredit. Cette version de l'étymologie, ainsi que celle disant que aloès vient de l'hébreu, alua, chose amère, continuent d'être improprement diffusées.
La preuve que l'origine du mot est bien latine vient de Henri Lammens. Il indique en 1890 que le mot arabe désignant la plante est manifestement un emprunt au latin. La traduction arabe de Discoride le prouve[6].
Depuis le dictionnaire Littré a révisé son paragraphe sur l'étymologie d'Aloès.
La première édition du Dictionnaire Historique de la Langue Française d'Alain Rey de 1992 avait déjà clarifié ce point.

Nom commun [modifier le wikicode]

aloès \a.lɔ.ɛs\ invariable masculin

Invariable
aloès
\a.lɔ.ɛs\
hybride 'Blue Elf'
  1. (Botanique) Aloe, genre de plantes grasses autrefois classé dans la famille des Aloeaceae et, depuis 2003, dans celle des Asphodelaceae, originaire de l’Afrique et de l’Asie.
    • N’allez pas vous aviser de mettre des arbres dans le paysage : les arbres lui ôteraient tout son caractère espagnol. Je vous permets les aloès et les cactus, nopals, higa chumbera, dont je vous souhaite de manger les fruits. — (Prosper Mérimée, Lettres d’Espagne, 1832, rééd. Éditions Complexe, 1989, pages 147-148)
    • Les aloès commencent à brandir leurs grands sabres épineux au bord des fossés. Ces larges éventails de feuilles charnues, épaisses, d’un gris azuré, donnent tout de suite une physionomie différente au paysage. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • J’avais acheté des malles. Elles étaient remplies de souvenirs : coffrets, tapis d’aloès, cannes en bois d’amourette, écaille travaillée par Belon, de Marseille. — (Albert Londres, L’Homme qui s’évada, p.40, Les éditions de France, 1928)
    • Son sac la gênait, et elle décida de le cacher quelque part, pour le prendre plus tard. Elle l’enfouit dans un creux de terre, au pied d’un gros aloès. Elle ferma la cachette en poussant deux ou trois cailloux. — (Jean-Marie Gustave Le Clézio, Lullaby, 1978, collection Folio Junior, pages 49-50)
  2. Substance résineuse amère qui est employée en médecine comme tonique et purgative, extraite des feuilles épaisses et charnues de plusieurs aloès.
    • Amer comme de l’aloès.
    • Le groupe des cholagogues était constitué autrefois par le podophyllin, lʼaloès, la rhubarbe, le séné et le calomel. — (A. Manquat, Traité élémentaire de thérapeutique, de matière médicale et de pharmacologie: Volume 1, 1903)
  3. Arbre des Indes dont le bois est odoriférant.
    • Du bois d’aloès. "La diziéme, une breusse de odorant agalloche, vous l'appelez boys d'aloës, porfilée d'or de Cypre à ouvraige d'Azemine."— (Rabelais Pantagruel Livre IV chapitre 1)
    • Brûler de l’encens et de l’aloès.
  4. (Usage critiqué) Agave[1].
    • On désigne sous [le nom d'aloès] la fibre de aloès-pitte ou bananier textile, appelé encore abaca, agave d'Amérique, ou chanvre de Manille. — (J.-N. Haton de La Goupillière, Cours d'exploitation des mines, 1905)

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • aloès sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg
  • aloès sur l’encyclopédie Vikidia Vikidia V vectorised.svg

Références[modifier le wikicode]