alourdir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De a-, lourd et -ir ; verbe rare jusqu’au XVIIe siècle, jusqu’alors grever est majoritairement usité.

Verbe [modifier le wikicode]

alourdir \a.luʁ.diʁ\ transitif 2e groupe (conjugaison) (pronominal : s’alourdir)

  1. Rendre lourd.
    • L’eau frangeait les ramures, alourdissait les fils d’araignée, imbibait les écorces gluantes, et des feuilles tombaient, çà et là, en tournant, dans le tranquille égouttement, dans le grand calme profond. — (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.2, 1910)
  2. (Pronominal) Devenir lourd.
  3. (Figuré) Rendre moins vif, moins réactif.
    • La jeunesse connaît ces privilèges : Qui saurait la confondre ? L'expérience, cette béquille pour éclopés de la vie, ne vient point alourdir le survol de ses certitudes. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 26)
  4. (Figuré) Gêner, entraver.

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]