alourdir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir a-, lourd et -ir

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

alourdir /a.luʁ.diʁ/ transitif 2e groupe (conjugaison)

  1. Rendre lourd.
    • L’eau frangeait les ramures, alourdissait les fils d’araignée, imbibait les écorces gluantes, et des feuilles tombaient, çà et là, en tournant, dans le tranquille égouttement, dans le grand calme profond. (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.2, 1910)
  2. (Pronominal) Devenir lourd.
  3. (Figuré) Rendre moins vif, moins réactif.
    • La jeunesse connaît ces privilèges : Qui saurait la confondre ? L'expérience, cette béquille pour éclopés de la vie, ne vient point alourdir le survol de ses certitudes. (Victor Méric, Les compagnons de l'Escopette, 1930, p.26)
  4. (Figuré) Gêner, entraver.
    • A la manière dont elle levait ses pieds mignons, il était facile de voir que nulle souffrance n'alourdissait comme autrefois ses moindres mouvements, […]. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]