américonnerie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1920) Assemblage de américain et connerie, déformation de américainerie.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
américonnerie américonneries
\a.me.ʁi.kɔn.ʁi\

américonnerie \a.me.ʁi.kɔn.ʁi\ féminin

  1. (Familier) (Péjoratif) Connerie, stupidité produite ou inspirée par les États-Unis d’Amérique (incluant notamment les films et les productions télévisuelles).
    • Ça ferait un très beau film - beaucoup moins bête que les américonneries qu’on nous offre chaque jour. — (Victor Snell, L’Appasionnata de M. Pierre Frondaie à la Porte-Saint-Martin, L’Humanité, 23/10/1920, page 2)
    • Prenez une pincée de Taxi et une brouettée de Starsky et Hutch, mâtinée du dessin animé Funky Cops ; ajoutez une giclée de rap ; convoquez deux jeunes crétins du PAF ; touillez à toute berzingue. Vous obtiendrez une américonnerie méditerranéenne, une pagnolade pop-corn. — (Vincent Ostria, Gomez & Tavarez, Les Inrockuptibles, 01/01/2003)
    • Motherfucker, littéralement « niqueur de mère », traduit généralement par « nique ta mère » et sur lequel nous reviendrons, n’est pas rare non plus. Pas mal d’autres américonneries filent le train, sucker (connard) en tête, le branché étant par définition, toutes époques confondues et quoi qu’il en dise, plutôt fan de l’angloaméricain. — (Pierre Merle, Petit traité de l’injure, L’Archipel, 2004)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]