ambrer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Verbe [modifier le wikicode]

ambrer \ɑ̃.bʁe\ transitif ou pronominal 1er groupe (conjugaison)

  1. Parfumer avec de l’ambre gris.
    • (Figuré)Élisabeth Ravoux-Rallo, en complément, nous fait pénétrer dans la lettre, dans la matière même du texte d'Anatole France, repérant les glissements opérés dans le livret en même temps que la manière dont Gallet a préservé ces parfums d'Arabie qui ambrent le roman. — (L'Avant-scène: Opéra, 1988, n°108-110, p.3)
  2. Prendre la couleur , les nuances ou les reflets de l'ambre jaune.
    • Elles eurent le sang vermeil des roses d'un jardin; elles s'ambrèrent d'une nuance de pêches dans les heures d'or du verger. — (Camille Lemonnier, Adam et Eve: roman, éd. Paul Ollendorf, 1899, p.183)
    • Dans l'air parfumé, toutes les choses s'ambraient et se doraient. Les oiseaux s'endormaient dans les arbres, les bruits s'apaisaient, devenaient très doux. — (Léopold Courouble, La Famille Kaekebroeck: roman humoristique, Le Cri édition, 2015, chap.4)
  3. Donner des reflets d'ambre jaune.
    • Il alluma la lampe de son bureau et remonta le store vénitien. Dans la cour, les réverbères ambraient l'asphalte par flaques. — (Susan Hill, Où rodent les hommes, traduit de l'anglais par Johan-Frédérik Hel Guedj, Robert Laffont, 2006, 2012)
    • Je me laissais baigner par la brise écarlate, attoucher par les phalanges douces du soleil qui peu à peu ambraient et cambraient mon corps blême. — (Jacques Lacarrière, Le Pays sous l'écorce, éd. Le Seuil, 2016, chap.4)


Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]