anarchiste

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De anarchie et suffixe -iste.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
anarchiste anarchistes
\a.naʁ.ʃist\

anarchiste \a.naʁ.ʃist\ masculin et féminin identiques

  1. Qui a rapport à l’anarchisme.
    • Il fut bientôt admis,[…], que certes l’Anarchie représente une organisation de beaucoup supérieure à celle qui est visée par l’État populaire ; mais, disait-on, l’idéal anarchiste est tellement éloigné de nous, que nous n’avons pas à nous en préoccuper pour le moment. D’autre part, il manquait à la théorie anarchiste une formule concrète et simple à la fois, pour préciser son point de départ, pour donner un corps à ses conceptions, […]. (Pierre Kropotkine; La Commune de Paris -1881))

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
anarchiste anarchistes
\a.naʁ.ʃist\

anarchiste \a.naʁ.ʃist\ masculin et féminin identiques

  1. Celui ou celle qui professe, qui pratique l’anarchisme.
    • "Tu es un esthète et un anarchiste, me dit Médéric, et je lui rétorque : "Tu es un militaire et un prêtre". Nous devons avoir raison tous les deux. (Pierre-Henri Simon, Les Raisins verts, 1950)
    • On serait amené, en effet, à se demander si […] les anarchistes et les partisans de la grève générale représen­teraient aujourd'hui l'esprit des guerriers révolutionnaires qui rossèrent, si copieu­sement et contre toutes les règles de l'art, les belles armées de la coalition. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.353)
    • Je dis ce qui nous sépare dans l'ordre théorique des anarchistes, c'est qu'ils croient qu'au lendemain de la révolution l'État doit disparaître par la volonté même des révolutionnaires, […]. (Ludovic-Oscar Frossard; Pour la IIIe Internationale, discours prononcé au XVIIIe Congrès de la S.F.I.O. à Tours en décembre 1920)
    • L’indifférence en matière de foi était devenue de règle, car d’hostilité on n’en sentait point trop encore ; à peine sourdait-elle, peut-être, dans quelques propos sacrilèges que les mauvaises langues : francs-maçons, libres-penseurs, anarchistes, parpaillots, ennemis déclarés de Dieu et de ses ministres, brebis galeuses fort rares heureusement dans son troupeau, s’essayaient malicieusement dans l’ombre à propager. (Louis Pergaud, Le Sermon difficile, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Tiens, s'il le faut, on mettra le feu au bois, comme au temps de Ravachol et des anarchistes. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Nombreux, organisés, ardents propagandistes, les anarchistes saint-juniauds semblent d'évidence peser d'un poids conséquent sur la vie socio-politique, voire économique de la cité gantière. (Christian Dupuy, Saint-Junien, un bastion anarchiste en Haute-Vienne, 1893-1923, Presses Univ. Limoges, 2003, p.110)

Synonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]