angélus

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : angelus, àngelus, ángelus

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin angelus.

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
angélus
\ɑ̃.ʒe.lys\

angélus \ɑ̃.ʒe.lys\ masculin

  1. (Liturgie catholique) Prière en l’honneur du mystère de l’incarnation, qui commence par le mot « Angelus » et qui se fait trois fois le jour, le matin, à midi et le soir.
    • Dire l’Angélus.
  2. (Par extension) Heure de réciter cette prière.
  3. (Par extension) Sonnerie de cloche qui se fait au moment de cette prière.
    • Puis j’avais les angélus : l’angélus de midi, un archange aux habits de soleil qui entrait chez moi tout resplendissant de lumière ; l’angélus du soir, un séraphin mélancolique qui descendait dans un rayon de lune et faisait toute la chambre humide en y secouant ses grandes ailes. — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 151)
    • L’angélus sonne, dans un village où notre armée n’est pas encore, car notre premier soin, dans chaque clocher, est de couper les cordes — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Sa femelle lui ressemblait comme une sœur ; mais, nerveuse et sujette à de vapeurs, elle jetait des cris pour un claquement de porte et se lamentait au son des angélus. — (Colette, La Toutouque, dans La maison de Claudine, Hachette, 1922, réédition Le Livre de Poche, 1960, page 88)
    • Tous prennent l’angélus pour des glas et s’étonnent que tous les soirs, à la même minute, un homme meure. — (Jean Giraudoux, Provinciales, Grasset, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 100)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • angélus sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]