annaliste

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De annal avec le suffixe -iste.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
annaliste annalistes
\a.na.list\

annaliste \a.na.list\ masculin et féminin identiques

  1. Celui qui écrit des annales.
    • C’est regrettable, car ils l’eussent racontée, l’un avec la précision d’un annaliste, l’autre avec cette poésie instinctive dont sont empreintes ses relations de voyage. — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 1-16)
    • L’annaliste qui se contente d'enregistrer des faits, est tenté de regarder la déli­vrance comme un rêve ou comme une erreur; mais le véritable historien considère les choses à un autre point de vue […] — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, p. 17)
    • C’est l’annaliste L. Calpurnius Pison (suivi par Denys) qui, à la suite de calculs chronologiques, faisait de Tarquin l’Ancien l’aïeul de Lucius. — (Tite-Live, Histoire romaine, éd. 'Les belles Lettres, 1940, texte établi par J. Bayet et traduit par G. Baillet, tome 1, livre 1, note bas de page 75)

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. M.-A. Lesaint, Traité complet de la prononciation française dans la seconde moitié du XIXe siècle, Wilhelm Mauke, Hambourg, 1871, seconde édition entièrement neuve, p. 25 :
    On excepte les vingt-deux mots suivants : Anna, annal, annales, annaliste, Annam (empire en Asie), Annapolis (ville des États-Unis), annate, annexe, Annibal, annihilation, annihiler, Annonay (ville), annotation, annoter, annuaire, annuel, annuité, annulation, annuler, bisannuel, trisannuel, empanner, dans lesquels an se prononce ane bref : ane-na, ane-nal, ane-nal, … ane-name, ane-napolîss, ane-natt, ane-nèkss, … ane-ni-ilâcion … ane-nonè, ane-notâcion, ane-noté, … anpane-né. Dans la conversation, on ne prononce souvent qu’une n : a-na, … a-no-nè, etc. Dans le mot manne (suc mielleux de certains végétaux ; nourriture tombée du ciel), an se prononce a long : mâne.