antilogue

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1863) Du grec ancien ἀντίλογος (« contradictoire, contraire »), attesté chez Euripide (Hélène, 1142, dans Bailly). Décrit en 1863 par Littré[1] et 1892 par Guérin[2].

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
antilogue antilogues
\ɑ̃.ti.lɔg\

antilogue \ɑ̃.ti.lɔɡ\ masculin et féminin identiques

  1. (Minéralogie) (Électricité) En parlant de la polarité d’un corps pyroélectrique comme la tourmaline : qui devient négatif quand la température s’élève et positif quand elle descend.
    • Cependant, quelques faisceaux de cristaux sont suffisamment dégagés des autres à leur extrémité inférieure pour que le pointement antilogue soit nettement visible aussi. — (Bulletin du Service de la carte géologique d’Alsace et de Lorraine, volumes 3 à 6, Université de Strasbourg, 1936)

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. « antilogue », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872-1877 → consulter cet ouvrage Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « Littré » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  2. Paul Guérin, Dictionnaire des dictionnaires : Lettres, sciences, arts, encyclopédie universelle, 1884-1892