antipathique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De antipathie avec le suffixe adjectival -ique.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
antipathique antipathiques
\ɑ̃.ti.pa.tik\

antipathique \ɑ̃.ti.pa.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui provoque l’antipathie.
    • On ne peut, à ce quʼil semble, pas plus lʼaimer que le haïr; et cela suffit pour quʼil soit à quelque degré antipathique. (Revue philosophique de la France et de lʼétranger: Volume 67, 1967)
    • Ces deux personnes-là ont des humeurs antipathiques.
  2. Qualifie ce pour qui ou pour quoi l'on nourrit de l’antipathie.
    • Cet homme m’est antipathique.
  3. Qui est en opposition ou en incompatibilité.
    • C'est sur quoi on ne peut rien statuer parfaitement, quoiqu'on sache, en général, que la térébenthine et le soufre sont antipathiques aux insectes : cependant l'expérience contre les ravets doit faire croire avec fondement que le ricin y a la meilleure part. (Des végétaux résineux, tant indigènes qu'exotiques; ou description complète des arbres, arbrisseaux, arbustes et plantes qui produisent des résines; avec les procédés pour les extraire, …, Paris : chez Delalain, an XI, vol.3, p. 141)

Antonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
antipathique antipathiques
\ɑ̃.ti.pa.tik\

antipathique \ɑ̃.ti.pa.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Personnage pour qui l'on nourrit de l’antipathie.
    • C'est même en revenant de chez cet antipathique
      Qu'il tomba victime d'une indigestion critique
      Et refusa le secours de la thérapeutique.
      (Georges Brassens, Corne d'Auroch, dans La Mauvaise Réputation, 1952)

Prononciation[modifier]

Paronymes[modifier]

Références[modifier]