antiphrase

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Antiphrase

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIVe siècle) Du latin antiphrasis → voir anti- et phrase.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
antiphrase antiphrases
\ɑ̃.ti.fʁaz\

antiphrase \ɑ̃.ti.fʁaz\ féminin

  1. (Rhétorique) Figure de style, par laquelle on emploie un mot, une locution, une phrase, pour signifier le contraire.
    • Dans un propos ironique, l’antiphrase porte sur tout l’énoncé.
    • Les Anciens appelaient les Furies, Euménides par antiphrase, pour éviter que le nom exact ne déclenche malencontreusement sur eux leur courroux.
    • Il […] était froid, impassible, d’une nature essentiellement silencieuse et répondait au nom de « Babillard », que sans doute les Indiens, ou ses compagnons eux-mêmes lui avaient donné par antiphrase. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, 1858)
    • C'est M. Lefèvre, l’ancien acteur des Variétés, qui a fait éclore un jour cette phrase dans la bouche de mademoiselle Juliette, une figurante laide et rousse qu'Odry, par antiphrase, appelait Joliette. — (Joachim Duflot, Les secrets des coulisses des théâtres de Paris: mystères, mœurs, usages, Paris : chez Michel Lévy frères, 1865, p. 90)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]