aoriste

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XVIe siècle) Du grec ancien ἀόριστος, aóristos (« indéfini, indéterminé »). De ὁρίζω, horízô (« séparer, limiter ») avec le préfixe privatif ἀ-, a-.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
aoriste aoristes
\a.ɔ.ʁist\
ou \ɔ.ʁist\

aoriste \a.ɔ.ʁist\ masculin

  1. (Grammaire) Temps de la conjugaison, qui présente l’action comme passée, mais à un moment indéterminé, que l’on retrouve dans certaines langues indo-européennes telles que le sanskrit, le serbe, le bulgare, le croate, l’ancien tchèque ou le grec (ancien et moderne).
    • Je cessai dʼétudier la conjugaison de lʼaoriste, puisquʼil nʼy aurait plus de leçon. — (Italo Calvino, Le Baron perché, 1957, traduit de l’italien par Juliette Bertrand, 1959, p. 153–154)
    • Ce nʼest pas une tâche facile que de donner une vision claire des définitions proposées par la linguistique traditionnelle pour le signifié aspectuel des thèmes dʼaoriste et de présent. — (Martín S. Ruipérez, Structure du système des aspects et des temps du verbe en grec ancien, 1982)
    • Cette désinence nous assure que le subjonctif aoriste sigmatique et le futur sigmatique nʼétaient à lʼorigine quʼun seul et même paradigme et un même temps, un présent sigmatique dégradé en éventuel. — (Laurent Dubois, Inscriptions grecques dialectales dʼOlbia du Pont, Librairie Droz, 1996, p. 191)
    • Prenez l’aoriste. C’est un temps, ou un aspect, qui se réfère à la qualité d’une action sans la situer dans le passé, le présent ou le futur. Il ne dit pas « quand » (hier, aujourd’hui ou demain), mais « comment » (le résultat des actions). L’aoriste est le résultat de tous les présents qui ont été. — (Dominique Dunglas (entrevue d’Andréa Marcolongo), « La Langue géniale, 9 raisons pour aimer le grec », Journal Le Point, no 2328, 24 avril 2017, p. 16)

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

  1. M.-A. Lesaint,Traité complet de la prononciation française dans la seconde moitié du XIXe siècle, Wilhelm Mauke, Hambourg, 1871, seconde édition entièrement neuve, p. 11–12 :
    Quant à aoriste, tous les lycées font entendre aujourd’hui l’a et disent a-oriste, malgré l’Académie, qui prononce oriste.
  2. « aoriste », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  3. Joseph de Malvin-Cazal, Prononciation de la langue française au XIXe siècle, Imprimerie royale, Paris, 1846, p. 98 :
    Ao se prononce simplement o et l’a est muet :
    Dans les seuls mots
    aoriste (terme de grammaire), Curaçao (île), taormine ; prononcez : o-ris-t’, cu-ra-so, tor-mi-n’.