aoriste

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XVIe siècle) Du grec ancien ἀόριστος, aóristos (« indéfini, indéterminé »). De ὁρίζω, horízô (« séparer, limiter ») avec le préfixe privatif ἀ-, a-.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
aoriste aoristes
\a.ɔ.ʁist\
ou \ɔ.ʁist\

aoriste \a.ɔ.ʁist\ masculin

  1. (Grammaire) Temps de la conjugaison, qui présente l’action comme passée, mais à un moment indéterminé, que l’on retrouve dans certaines langues indo-européennes telles que le sanskrit, le serbe, le bulgare, le croate, l’ancien tchèque ou le grec (ancien et moderne).
    • Je cessai dʼétudier la conjugaison de lʼaoriste, puisquʼil nʼy aurait plus de leçon. (Italo Calvino, Le Baron perché, 1957, traduit de l’italien par Juliette Bertrand, 1959, p. 153–154)
    • Ce nʼest pas une tâche facile que de donner une vision claire des définitions proposées par la linguistique traditionnelle pour le signifié aspectuel des thèmes dʼaoriste et de présent. (Martín S. Ruipérez, Structure du système des aspects et des temps du verbe en grec ancien, 1982)
    • Cette désinence nous assure que le subjonctif aoriste sigmatique et le futur sigmatique nʼétaient à lʼorigine quʼun seul et même paradigme et un même temps, un présent sigmatique dégradé en éventuel. (Laurent Dubois, Inscriptions grecques dialectales dʼOlbia du Pont, Librairie Droz, 1996, p. 191)
    • Prenez l’aoriste. C’est un temps, ou un aspect, qui se réfère à la qualité d’une action sans la situer dans le passé, le présent ou le futur. Il ne dit pas « quand » (hier, aujourd’hui ou demain), mais « comment » (le résultat des actions). L’aoriste est le résultat de tous les présents qui ont été. (Dominique Dunglas (entrevue d’Andréa Marcolongo), « La Langue géniale, 9 raisons pour aimer le grec », Journal Le Point, no 2328, 24 avril 2017, p. 16)

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

  1. M.-A. Lesaint,Traité complet de la prononciation française dans la seconde moitié du XIXe siècle, Wilhelm Mauke, Hambourg, 1871, seconde édition entièrement neuve, p. 11–12 :
    Quant à aoriste, tous les lycées font entendre aujourd’hui l’a et disent a-oriste, malgré l’Académie, qui prononce oriste.
  2. « aoriste », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  3. Joseph de Malvin-Cazal, Prononciation de la langue française au XIXe siècle, Imprimerie royale, Paris, 1846, p. 98 :
    Ao se prononce simplement o et l’a est muet :
    Dans les seuls mots
    aoriste (terme de grammaire), Curaçao (île), taormine ; prononcez : o-ris-t’, cu-ra-so, tor-mi-n’.