apposer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Verbe dérivé de poser avec le préfixe a-.

Verbe [modifier]

apposer \a.po.ze\ transitif direct 1er groupe (conjugaison)

  1. Poser, appliquer sur quelque chose.
    • Apposer un cachet sur un certificat.
    • Apposer une affiche sur un mur.
  2. (Spécialement) Appliquer juridiquement un timbre ou une signature sur une pièce administrative.
    • Un gardien dont le rôle était de donner aux croque-morts décharge, sur un registre, des cercueils qu'il avait comptés et vu inhumer, signa le livre et apposa son timbre en marge. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Jusqu'à ce que j'aie mis la main sur ce misérable qui a osé laisser son nom sur ce parchemin où nous devions apposer nos trois signatures, je ne vis plus... (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  3. (Spécialement) Poser juridiquement un sceau, en parlant d'un appartement, d'un meuble fermant, etc., afin d’empêcher qu’on n’en tire ce qui y est enfermé.
    • Le même soir, quelques officiers de la commune enfoncèrent sa porte, visitèrent ses papiers, ses effets, harpèrent ce qui pouvait leur convenir et apposèrent les scellés sur les portes. (Une agonie de soixante-quinze jours: journal inédit de Louis-Marie Debost - août 1793-avril 1794, p.54, Librairie Académique Perrin, 1932)
  4. (Figuré) Mettre, insérer.
    • Apposer une condition, une clause à un contrat, à un traité.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France  : écouter « apposer [a.po.ze] »

Références[modifier]