apposer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Verbe dérivé de poser avec le préfixe a-.

Verbe [modifier]

apposer \a.po.ze\ transitif direct 1er groupe (conjugaison)

  1. Poser, appliquer sur quelque chose.
    • Apposer un cachet sur un certificat.
    • Apposer une affiche sur un mur.
  2. (Spécialement) Appliquer juridiquement un timbre ou une signature sur une pièce administrative.
    • Un gardien dont le rôle était de donner aux croque-morts décharge, sur un registre, des cercueils qu'il avait comptés et vu inhumer, signa le livre et apposa son timbre en marge. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Jusqu'à ce que j'aie mis la main sur ce misérable qui a osé laisser son nom sur ce parchemin où nous devions apposer nos trois signatures, je ne vis plus... — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  3. (Spécialement) Poser juridiquement un sceau, en parlant d'un appartement, d'un meuble fermant, etc., afin d’empêcher qu’on n’en tire ce qui y est enfermé.
    • Le même soir, quelques officiers de la commune enfoncèrent sa porte, visitèrent ses papiers, ses effets, harpèrent ce qui pouvait leur convenir et apposèrent les scellés sur les portes. — (Une agonie de soixante-quinze jours: journal inédit de Louis-Marie Debost - août 1793-avril 1794, p.54, Librairie Académique Perrin, 1932)
  4. (Figuré) Mettre, insérer.
    • Apposer une condition, une clause à un contrat, à un traité.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France  : écouter « apposer [a.po.ze] »

Références[modifier]