aquilin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Aquilin

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(milieu XVe siècle) Du latin aquilinus (« comme l’aigle »), dérivé de aquila (« aigle »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin aquilin
\a.ki.lɛ̃\
aquilins
\a.ki.lɛ̃\
Féminin aquiline
\a.ki.lin\
aquilines
\a.ki.lin\
Nez aquilin

aquilin \a.ki.lɛ̃\

  1. Qualifie un nez fin et courbé en bec d’aigle.
    • Ce commandant, un homme fort, haut, […], le nez aquilin, les yeux immobiles et rapaces, et le crâne tout petit, nous reçut avec bonhomie et amabilité. — (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Bien sûr, Barbara, c’est une voix, de plus en plus grave. Mais aussi un nez aquilin, un regard noir, concentré et toujours ailleurs, une main aux mille envolées. — (Robert Olivier, « Envoûtante Barbara », dans La Vie, no 2 762, 6 août 1998)
  2. (Par extension) Qualifie les traits du visage, d’un profil ou le visage lui-même.
    • Sur les quatre heures, un tout jeune homme, de taille petite, mais élégante et svelte, aux cheveux soyeux divisés en huit nattes qui tombent de chaque côté de la tête, au trait aquilin, à peau d’un rouge brun […] — (Paul Soleillet, ‎Gabriel Gravier, Voyage à Ségou, 1878-1879, Challamel aîné, 1887, page 51)
    • Quand elles étaient jeunes, Saâdia, à la fine figure aquiline et bronzée, et Habiba, blanche et frêle, charmaient les loisirs des Bou-Saadi et des nomades. — (Isabelle Eberhardt, Pleurs d’amandiers, 1903)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]