aréopage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : areopage

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin Areopagus, issu du grec ancien Ἄρειος πάγος, Áreios págos (« colline d’Arès »), où siégeait le tribunal suprême d’Athènes. Cette référence à Arès, dieu grec de la guerre, évite de se tromper et d’écrire aéropage au lieu d’aréopage, par confusion du préfixe aréo- avec le préfixe plus répandu aéro-.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
aréopage aréopages
\a.ʁe.ɔ.paʒ\

aréopage \a.ʁe.ɔ.paʒ\ masculin

  1. (Antiquité) Tribunal d’Athènes placé dans l’Aréopage et célèbre dans l’Antiquité par sa réputation de sagesse.
    • Anciennement, l’Aréopage les faisait comparaître devant lui pour les examiner, et ne les envoyait en possession de la charge pour l’année qu’après les en avoir jugés dignes. — (Aristote, Constitution d'Athènes, Chapitre VIII)
  2. (Figuré) Assemblée de juges, de magistrats, d’hommes d’État, d’hommes de lettres, etc.
    • Je ne me présente qu’en tremblant devant cet aréopage.
    • Un aréopage littéraire.
  3. (Par extension) Groupe de personnes haut placées ou ayant une certaine autorité.
    • « Je comprends que je ne peux rien faire, moi chétive, à côté de grands savants comme vous autres, lui avait-elle répondu. Je serais comme la grenouille devant l’aréopage. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 17)
    • Tous les yeux se tournèrent vers nous avec réprobation. Entre les facéties de Milo et les emportements de Billie, je sentais bien que nous n’avions pas notre place au milieu de cet aréopage de stars et de milliardaires. — (Guillaume Musso, La Fille de papier, 2011)
    • En traversant la salle pour s’avancer vers cet aréopage des professeurs, il s’était imaginé marchant pas à pas, seul, au milieu de toute la France qui le regardait avec sympathie. — (Henri Troyat, Aliocha, Flammarion, 1991, page 131)
    • Entourés de vestons-cravates, Girard et moi détonnions dans nos vestes de denim fatiguées, arborées comme par défi à la barbe de cet obscur aréopage de diplomates culturels à la solennité empesée. — (Louis Hamelin, Écrire : L'humain isolé, Éditions Trois-Pistoles, 2006, page 69)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]