arœiller

    Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

    Français[modifier le wikicode]

    Étymologie[modifier le wikicode]

    Serait un cognat d’adocchiare.

    Verbe [modifier le wikicode]

    arœiller \a.ʁœ.je\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’arœiller)

    1. Regarder avec convoitise.
    2. Fasciner les yeux, parer, embellir[2].
    3. (Pronominal) Être gai, gaillard, bien éveillé, ouvrir les yeux tout grands.
      • C’est une fumelle qui s’arœille ben. : C’est-à-dire qui a des yeux égrillards.
      • Enfant qui s’arœille. : Qui ouvre les yeux, sourit, reconnaît.
      • Dans le Berry quand un enfant souffre d’une affection oculaire avec photophobie le paysan dit que l’enfant a « du mal à s’arœiller ». — (Janus, volume 6, Nederlandsche Vereeniging voor Geschiedenis der Genees-, Natuur- en Wiskunde, 1901)
    4. (Berry) Écarquiller les yeux par admiration ou naïveté[3].

    Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

    Variantes[modifier le wikicode]

    Traductions[modifier le wikicode]

    Références[modifier le wikicode]

    • [1] : Hippolyte-François, comte de Jaubert, Glossaire du centre de la France, Imprimerie et librairie centrales de Napoléon Ghaix et Cie, Paris, 1864 (2e édition)
    • [2] : Jean Baptiste Bonaventure de Roquefort, Glossaire de la langue romane, volume 1, 1808
    • [3] : P. V. Berthier, Glossaire de la Champagne berrichonne, 1996