Aller au contenu

arachnoïde

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIe siècle) Du grec ancien ἀραχνοειδής, arakhnoeidḗs (« semblable à une toile d’araignée »)[1].

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
arachnoïde arachnoïdes
\a.ʁak.nɔ.id\

arachnoïde \a.ʁak.nɔ.id\ masculin et féminin identiques

  1. (Rare) Qui rappelle les toiles d’araignées.
    • Varoli paroît être le premier qui ait parlé de la tunique arachnoïde ; c’est une membrane, dit-il, qui lie le cerveau, le cervelet & la moëlle épinière entre eux, [...] — (Antoine Portal, Tableau chronologique des ouvrages et des principales découvertes d’anatomie et de chirurgie, tome VI, chez P. Fr. Didot le jeune, Paris, 1773, page 312)
    • Les matières produites par les chenilles arachnoïdes sont : 1° Un tissu arachnoïde ; ce tissu sert par sa nature gluante, élastique et imperméable, à tenir les nids assez attachés, à préserver toute la production de l’humidité et des insectivores ; [...] — (Jean Gonsalez, Sur la nécessité de détruire la chenille arachnoïde, Auguste Goin, Paris, 1859, page 8)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
arachnoïde arachnoïdes
\a.ʁak.nɔ.id\

arachnoïde \a.ʁak.nɔ.id\ féminin

  1. (Anatomie) Membrane mince qui est entre la dure-mère et la pie-mère et qui enveloppe le cerveau et la moelle épinière.
    • L’arachnoïde est l’une des trois méninges.
    • Placée entre la pie-mère et la dure-mère, l’arachnoïde appartient à la classe des membranes séreuses. — (Jules Cloquet, Manuel d'anatomie descriptive du corps humain, Béchet jeune, Paris, 1825, page 320)
    • Sous elle, la membrane conjonctive vasculaire, le kyste bourré de sang d’aspect frais, enfin la membrane interne et l’arachnoïde. — (Bulletin Officiel de la Société de Neurologie de Paris, volume 39, partie 2, 1932)
  2. (Anatomie) (Désuet) À la Renaissance, nom d’une des tuniques de l’œil.
    • Mais à la verité, l’aranée (dite en grec arachnoïde) est une tunique à part, qui n’occupe que le devant : comme la retine [...] occupe seulement le derriere. L’aranée ou arachnoïde est comme une toile d’airaigne, ou plustost comme une petite peau d’oignon, tendue au devant de l’humeur crystallin. — (Annotations de M. Laurens, sur toute la Chirurgie de M. Guy de Chauliac, chez David du petit Val, Rouen, 1649, page 316)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]