argument ad hominem

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIIIe siècle) De argumentum ad hominem.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
argument ad hominem arguments ad hominem
\aʁ.ɡy.mɑ̃ ad.ɔ.mi.nɛm\

argument ad hominem \aʁ.ɡy.mɑ̃ ad.ɔ.mi.nɛm\ masculin

  1. (Rhétorique) Sophisme courant qui consiste à discréditer son adversaire en s’attaquant à sa personne plutôt qu’à ses propos.
    • Toutes les billevesées de la métaphysique ne valent pas un argument ad hominem. — (Denis Diderot, Pensées philosophiques, Texte établi par J. Assézat, Garnier, 1875-77)
    • L’argument ad hominem est une notion tardive. Les traités de rhétorique antique se contentent de distinguer entre l’argument ad rem et l’argument ad personam. Mais l’argument ad personam est nécessairement aussi un argument ad hominem : discréditer son adversaire en l’attaquant sur ses mœurs, ses origines, voire son physique, c’est lui dénier le droit à une parole digne de confiance. — (Bénédicte Delignon, Les "Satires" d’Horace et la comédie gréco-latine, une poétique de l’ambiguité, Louvain, Paris & Dudley : chez Peeters, 2006, page 47)
    • Un troisième moyen, c’est de presser un homme par les conséquences qui découlent de ses propres principes, ou de ce qu’il accorde lui-même. C’est un argument déja connu sous le titre d’argument ad hominem. — (John Locke, Essai sur l’entendement humain, traduction de Pierre Coste, 1758, livre IV, chapitre XVII)
    • Pour cet effet, je considérerai d’abord cette preuve comme un argument ad hominem, & je vous serai voir combien elle étoit propre à convaincre ceux avec qui Nôtre Seigneur avoit à faire. — (John Tillotson, Sermons sur divers textes, prononcez en differentes occasions, 1709)