aristophanique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de Aristophane et -ique.

Adjectif [modifier le wikicode]

aristophanique \a.ʁis.tɔ.fa.nik\ masculin

  1. (Vieilli) (Métrique ancienne) Se disait d’une sorte de vers, maintenant plutôt appelé aristophanien (q.v.).
    • […] on a un vers anapestique complet, que d’autres appellent aristophanique.— (L’abbé Charles Batteux (trad.), Principes de la littérature, t. VI, éd. Amable Leroy, Lyon, 1800, « Traité de l’arrangement des mots » (trad. d’après Denys d’Halicarnasse, Ier siècle av. J.-C.), chap. XXV « Comment la Prose peut ressembler aux Vers », p. 196)
  2. Qui rappelle la manière des satires d’Aristophane, qui a le caractère de ses comédies où règne la fantaisie la plus hardie. (Pour ce qui relève d’Aristophane, on utilise plutôt aristophanien.)
    • [Gœthe] a poursuivi de ses satires aristophaniques la sentimentalité frivole des imitateurs de Werther. — (Sébastien Louis Saulnier fils (dir.), Revue britannique, ou Choix d’articles traduits des meilleurs écrits périodiques de la Grande-Bretagne (mensuel, 1825-1901), nouv. sér. (juillet 1830-1832, 12 vol.), t. I (juillet-août 1830), Paris, 1830 (5e année), chap. VI « Puissances Intellectuelles de notre Âge (1) ; Nº 1. Gœthe » (trad. d’après Foreign Review), p. 141)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]